ACTUALITÉSCULTURE / ART

12 eme FESNAC à Fatick : Aliou Mbin Tock Faye dénonce les tares de l’organisation

Quand on associe le nom du Président de la République à une manifestation, elle doit être inclusive, consensuelle et fédératrice.

Il est surprenant d’apprendre que la 12 ème édition du Festival National des Arts et Culture –FESNAC– se tient à Fatick du 08 au 12 janvier 2024. De tout le temps le « Ndiatiguiya » a était le système utilisé par les organisateurs pour accueillir les délégations. Et jusqu’à présent à Fatick, on ne sent l’implication ni des ASC ni des mouvements culturels de la région dans cette affaire.

Pourtant, Fatick regorge d’hommes de culture capables de contribuer significativement à la réussite de cette activité à l’image de Aida Mbodj poétesse habitant à Foundiougne, d’anciens ministres, cadres du ministère de la culture et tant d’autres acteurs culturels de la région. Les hauts responsables qui soutiennent le Président Macky Sall et qui sont des leaders dans les Communes ne sont même pas invités à cette grande manifestation.

Pour rappel, c’est en 1994 à partir d’un colloque présidé par le Pr Abdou Diouf et intitulé « Convergencesculturelles au sein de la nation sénégalaise », Mme CouraBa Thiam étant Ministre de la Culture, qu’est né le FESNAC dont l’objectif majeur est l’expression culturelle des régions en vue de cimenter l’unité nationale.

La première édition s’est tenue à Thiès en 1997 avec comme thème le mariage. La deuxième à Dakar en 1999 avec comme thème la Naissance. Et la troisième à Ziguinchor avec comme thème l’initiation. Et les thèmes pertinents ont suivi sur la parenté à plaisanterie, la diversité culturelle entre autres.

Pour l’édition de 2023 qui se tiendra à Fatick, le thème aurait été plus attractif et plus significatif s’il portait sur la culture, le patrimoine et l’émergence. Cela permettrait de rendre hommage au Président Macky Sallpour ses nombreuses réalisations pendant ses douze années de règne sans l’exposer à d’éventuelles critiquessubjectives et négativesDonc, un thème contre-productif.

On sent nettement une précipitation, de la part des organisateurs, dans la préparation. Pire encore, la médiatisation n’est pas bien assurée en amont. En effet, aucune télé, aucune radio, à 3 jours de l’événement, n’en parle alors que c’est un grand rendez-vous culturel de dimension nationale voire même internationale. 

Le Baptême de l’hôpital régional de Fatick qui se tiendra le lundi 8 janvier 2023 a déjà ravi la vedette au FESNAC. Les Fatickois s’attellent plus à rendre un vibrant hommage à Adja Marième Faye Sall qu’à aller à un événement dont ils ne sont pas impliqués dans l’organisation ni dans la participation

Adja Marème Sall a beaucoup soutenu les populations et elles veulent en retour lui rendre l’ascenseur. 

« FESNAC dangay toog, Adja Marième moy nieuw« 

Aliou FAYE, leader du Mouvement Nouvel Élan.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page