ACTUALITÉS

​9e Forum mondial de l’eau : « 2 milliards de personnes sont contraintes de consommer de l’eau polluée », selon Macky Sall

Le président de la République du Sénégal a présidé la cérémonie d’ouverture du 9e Forum mondial de l’eau ce lundi 21 mars, devant plusieurs chefs d’Etat et de Gouvernement, de responsables d’institutions internationales, d’experts et d’acteurs du secteur de l’eau. Dans son allocution, Macky Sall a sonné l’alerte sur la gravité de la situation afin que les questions liées à l’eau restent au cœur de l’agenda international. Invoquant le rapport des Nations Unies publié en mars 2021, le chef de l’Etat a déclaré que « 2 personnes sur 5 dans le monde vivent dans des régions où l’eau est rare et que 2 milliards de personnes sont contraintes de consommer de l’eau polluée ».

Le Sénégal accueille du 21 au 26 mars 2022, le 9eme Forum mondial de l’eau sous le thème « La Sécurité de l’eau pour la paix et le développement». Organisé pour la première fois en Afrique subsaharienne, le Forum mondial de l’eau est le plus grand évènement rassemblant les différents acteurs de la communauté de l’eau.

« Vingt-cinq (25) ans après cette première édition à Marrakech (Maroc), le Forum mondial de l’eau se tient à nouveau en terre africaine. Alors que la raréfaction des ressources hydriques et la dégradation de l’environnement continuent de s’aggraver. Nécessité vitale, besoin spirituel et économique, l’eau est selon une vieille sagesse au commencement et à la fin de la vie « , a déclaré Macky Sall, lors de la cérémonie d’ouverture du 9e Forum mondial de l’eau.

Selon lui, si l’on en a juge par les indicateurs du rapport des Nations Unies sur l’eau publié en mars 2021, la situation n’est pas rassurante. D’après Macky Sall, « 2 personnes sur 5 dans le monde vivent dans des régions où l’eau est rare. Les femmes et les filles passent plus de 200 millions d’heures par jour à chercher de l’eau. 2 milliards de personnes sont contraintes de consommer de l’eau polluée et 80 % des eaux sont rejetées dans la nature sans aucun traitement mettant en péril la santé et la vie de 4,5 milliards d’individus », a-t-il fait savoir.

Pour mieux étayer ses propos, le chef de l’Etat a indiqué que  » 90% des mille catastrophes naturelles les plus dévastatrices depuis 1990 sont liées à l’eau. Tout laisse croire que si rien est fait la situation ira de mal en pis. En raison notamment de la forte pression démographique, de l’urbanisation rapide et d’activité industrielle polluante ».

Ce 9e Forum mondial de l’eau, a-t-il poursuivi, « nous donne l’occasion de sonner l’alerte sur la gravité de la situation afin que les questions liées à l’eau reste au cœur de l’agenda international ».

De son avis « le moment est venu pour qu’une instance comme le G20 prête attention au problématique lié à l’eau à l’image de ce que fait la banque mondiale et les autres institutions multinationales depuis des décennies ». Ainsi le Président Macky Sall appelle à l’élargissement du G20. « Compte tenu des enjeux globaux qui s’attachent à ces problématiques et à bien d’autres préoccupations mondiales. Il me semble nécessaire que le G20 s’élargisse et élargisse sa composition. L’union Africaine pourrait ainsi en devenir membre », a-t-il soutenu.

D’après Macky Sall, « l’Afrique c’est 30 millions de kilomètres carrés, c’est 1 milliard 400 millions d’individus et l’Afrique forme et constitue à travers les économies de l’Union africaine la huitième économie mondiale en terme de produit intérieur brut ».

Le président en exercice de l’Union Africaine prône une approche inclusive pour traiter les problèmes liés à l’eau.

Il a également indiqué que le Sénégal a accentué ses efforts pour atteindre l’objectif de développement durable numéro 6 sur l’accès universel à l’eau potable et à l’assainissement. D’après Macky Sall, le « Sénégal a réalisé plus de 2100 forages et plus de 570 châteaux d’eau. La mise en service d’une troisième usine de traitement d’eau d’une capacité de 200.000 m3/jour, la construction en cours d’une première unité de dessalement de l’eau de mer à Dakar. La densification des réseaux de transports et de distribution de l’eau et de l’intensification des travaux d’assainissement « .

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page