A LA UNESOCIETE / FAITS DIVERS

Abdou El Aziz Guèye à la conquête du théâtre brésilien – le soleil

Le comédien et conteur Abdou El Aziz Guèye dit Zig Zag a été choisi comme coordonnateur de la section Afrique du Réseau international de l’Art et de la Culture solidaires (Riacs) dont le siège est au Brésil. À ce titre, de mi-avril à fin mai 2022, il se rendra dans les villes de Sao Paolo et Salvador de Bahia pour des représentations, des ateliers et des conférences.

Par Modou Mamoune FAYE

Au Brésil, la culture fait partie intégrante de la société multiculturelle de cet immense pays d’Amérique latine. Le théâtre y joue un rôle primordial au point qu’une structure dénommée « Teatro da solidao solidaria » a été créée dans la ville de Salvador, à Bahia. Elle a été mise sur pied par le Réseau international de l’Art et de la Culture solidaires (Riacs) qui a choisi le comédien et conteur sénégalais Abdou El Aziz Guèye dit Zig Zag comme coordonnateur de sa section Afrique. « Je suis très honoré d’avoir été choisi comme ambassadeur de cette importante organisation culturelle avec, comme vice-coordinatrice, la plasticienne et poétesse capverdienne Maria Isabel Alves, plus connue sous le nom de Misa Kouassi », nous a-t-il confié. De mi-avril à fin juin, Guèye séjournera dans plusieurs villes brésiliennes, notamment à Sao Paolo et Salvador de Bahia où il fera des représentations, animera des ateliers et donnera des conférences devant un public d’amoureux du théâtre, d’étudiants et d’éducateurs spécialisés. Ces derniers découvriront sa pièce intitulée « À l’appel du Ndeup », sur le thème des mythes fondateurs et des génies tels que Mame Kumba Lamba et Mame Kumba Thioupam.

Le théâtre comme source de joie, de solidarité et de thérapie, est l’une des préoccupations du dramaturge, comédien, réalisateur et poète brésilien, Ivan Antonio, qui avait institué le « Teatro da solidao solidaria » en 1998 et dont l’objectif est d’apporter du réconfort aux couches sociales les plus vulnérables. « Le Riacs est un mouvement dont l’une des missions est d’œuvrer pour la paix dans le monde par le biais du théâtre en tant que thérapie », souligne Abdou El Aziz Guèye, lui-même fondateur et président de la Plateforme des arts, du spectacle et de la scène dont le siège est à Thiès. En tant que coordonnateur Afrique du Réseau, il effectuera une visite de prospection au Brésil avec des partenaires comme l’Ong internationale Madinatou Munawara, l’espace Cau de Sao Paolo et le Groupe de recherche Afrique-Brésil de l’université de Bahia. « Au Brésil, vit la deuxième plus grande population noire au monde après le Nigéria », rappelle-t-il.

ESPACES DE LOISIRS ET DE SPIRITUALITÉ

L’histoire de ce pays est marquée par les esclaves venus d’Afrique et les Indiens appelés indigènes, premières populations à s’y être établies. Ainsi, la nation multiculturelle brésilienne renferme des inégalités qui favorisent un racisme quasi structurel. « Depuis des décennies, le Teatro da solidao solidaria essaie de développer un travail de rapprochement entre ces peuples et, en tant qu’ambassadeurs, Misa Kouassi et moi allons insister sur le dialogue avec le continent-mère qu’est l’Afrique afin de favoriser une politique de citoyenneté et de renforcement des racines spirituelles et artistiques », explique Aziz Guèye. La finalité du projet est de concrétiser une grande rencontre mondiale prévue en novembre 2022 et dont l’objectif est de réunir des artistes de cinq continents autour du concept de l’art comme outil thérapeutique. « Notre mission au sein du Réseau est de mettre l’accent sur les échanges culturels pour mieux consolider les liens historiques entre les deux peuples. Nous souhaitons aussi proposer des espaces de loisirs et de spiritualité pour tous ceux qui ont été psychologiquement affectés par les conséquences de la crise du Covid-19 », poursuit le comédien sénégalais.

Dans le cadre de la consolidation de l’identité des Noirs au Brésil, une loi fait obligation d’enseigner l’Histoire de la culture afro-brésilienne au niveau des écoles. Les responsables du Réseau international de l’Art et de la Culture solidaires (Riacs) reconnaissent que, depuis 2019, il existe un réel besoin d’échanges de savoirs entre le théâtre africain et les autres expressions artistiques. « Malgré l’esclavage et la colonisation, les peuples ont toujours conservé leur spiritualité en tant que levier fondamental de pratique culturelle. Rassembler des artistes africains au Brésil par le biais du théâtre permettra au Réseau de fédérer les associations du monde pour mieux préparer la Semaine de l’Afrique », écrivent-ils. Selon eux, cette grande rencontre artistique et spirituelle se fera dans un esprit de collaboration horizontale avec, au programme, des spectacles et conférences durant les années 2022 et 2023, au Brésil, au Sénégal et dans d’autres pays d’Afrique.

Depuis sa sortie de l’Ecole nationale des Arts de Dakar, Abdou El Aziz Guèye poursuit sa quête d’un théâtre sénégalais ancré dans le professionnalisme et l’innovation. Lui qui a choisi de vivre et de travailler à Thiès, à 70 kms de la capitale, est un partisan de la décentralisation culturelle car il estime que le théâtre ne s’arrête pas seulement à Dakar où sont implantées la quasi-totalité des infrastructures. À l’occasion de Journée mondiale du Théâtre, le 27 mars dernier, il nous confiait que chaque région devrait être représentée à cet événement. Il constate avec désolation le fait que « certains soi-disant comédiens prostituent l’œuvre théâtrale au lieu d’aller se former pour mieux la servir ».

Selon lui, cela est d’autant regrettable que, dans le passé, le théâtre sénégalais se distinguait partout dans le monde avec de belles programmations et la prestance de ses comédiens, véritables baroudeurs des planches. « Notre théâtre a perdu de son lustre d’antan, laissant la place à la camaraderie, à la recherche effrénée d’argent et aux sketchs destinés à arrondir les angles, ce qui pousse à la facilité », regrette-t-il. Ainsi, il souhaite qu’il y ait plus de compagnies, de formations et des budgets conséquents pour favoriser la production de spectacles de qualité et de belles programmations.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page