A LA UNEACTUALITÉS

Adoption du code pastoral : une garantie pour l’accès aux ressources pastorales

Le 18  décembre dernier, les députés ont  adopté à l’unanimité le projet de loi portant code pastoral, dans le but de  garantir aux pasteurs et éleveurs l’accès aux ressources pastorales en vue d’une exploration optimale, dans le respect strict des lois et règlements en vigueur, des droits des usagers du milieu rural. D’ailleurs, l’élevage était jusque-là encadré par un décret du 10 mars 1980 et une loi d’orientation agro-sylvo-pastorale du 4 juin 2004 qui avaient atteint leurs « limites », en ce qui concerne notamment « les aspects liés au changement climatique et à l’exploitation de l’espace rural, une source potentielle de conflits entre les usagers. La loi d’orientation du 4 juin 2004 prévoyait « une actualisation du décret  du 10 mars 1980 », en ce qui concerne le parcours du bétail. Toutefois, il faut relever  qu’il existe encore un « vide juridique », qui « entraîne de multiples contraintes, en particulier la réduction de l’espace pâturable, la dégradation des ressources naturelles, l’occupation des espaces pastoraux stratégiques par d’autres activités économiques, la fermeture des pistes à bétail permettant d’accéder aux points d’eau et les conflits entre éleveurs et agriculteurs.  Il faut dire dès lors que les défis persistent encore. En effet, les acteurs attendent toujours des subventions pour l’alimentation du bétail, l’accès au crédit, la sécurité contre le vol de bétail, ainsi que la couverture sanitaire et alimentaire.

NDEYE A CISSE

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page