A LA UNEACTUALITÉS

Affaire des passeports diplomatiques impliquant des députés de BBY : le procès encore reporté au 21 avril

Et de deux ! Après le renvoi du 17 mars dernier, le procès de l’affaire du trafic présumé de passeports diplomatiques dans laquelle les députés Boubacar Biaye et Mamadou Sall ont été inculpés, a été à nouveau renvoyé au 21 avril prochain. Le Tribunal de Dakar a aussi rejeté les demandes de mise en liberté provisoire introduites par leurs avocats au motif de « risque de trouble à l’ordre publique ainsi que la citation des parties civiles ».

Même si l’instruction est arrivée à son terme, les députés de la mouvance présidentielle, Boubacar Biaye et Mamadou Sall, en prison depuis 8 mois suite à l’affaire du trafic présumé de passeports diplomatiques, vont encore rester en détention. Pour cause, leur dossier appelé à la barre du palais de justice de Dakar ce jeudi matin, a été renvoyé dans 15 jours.

Selon leur avocat, Me Antoine Mbengue, leur détention n’est plus nécessaire. Il explique sur la Rfm : «  En vérité, tous ceux qui devaient être entendus dans le cadre de cette procédure, l’ont été dans le cadre d’une instruction qui a été menée pendant des mois et qui a été clôturée. Aujourd’hui, subordination de témoins, on ne pense même pas qu’il y a des témoins. Il n’y a que des parties civiles. Et, je ne pense pas que les parties civiles ont intérêt à être corrompues. Parce que, on les indemnise si les prévenus reconnaissaient leur culpabilité et le problème serait résolu ».

La robe noire a estimé que l’argument soulevé par le juge n’est rien d’autre que «  pour rejeter une demande de mise en liberté provisoire. C’est de bonne guerre ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page