INTERNATIONAL

Afghanistan : la France pourrait poursuivre ses évacuations « au-delà » de vendredi

Alors que les opérations d’évacuation doivent s’achever vendredi soir en Afghanistan, la France a indiqué le matin même qu’elles pourraient peut-être se poursuivre au-delà de la date butoir fixée par les Américains.


Les évacuations françaises de Kaboul pourraient se prolonger. Le secrétaire d’État aux Affaires européennes Clément Beaune a indiqué, vendredi 27 août, que les opérations d’exfitrage pourraient peut-être continuer au-delà de la date butoir, fixée à vendredi soir. « Mais nous devons rester prudents sur ce sujet », a aussi précisé le responsable gouvernemental sur la radio Europe 1.

Clément Beaune : l’opération d’évacuation menée par les Français en Afghanistan « peut aller au-delà de ce soir (…) Nous continuerons jusqu’à la dernière seconde possible »#Europe1 pic.twitter.com/6toNFDZEi7

— Europe 1 🎧🌍📻 (@Europe1) August 27, 2021
La veille, le Premier ministre Jean Castex avait indiqué que la France avait prévu d’achever son opération vendredi soir, date butoir « imposée » par les Américains. Un calendrier évoqué également vendredi matin par le ministre des Transports Jean-Baptiste Djebbari, qui a fait état des « derniers vols ce soir » sur la chaîne CNews.

« Nous continuerons jusqu’à la dernière seconde possible »

Mais la France essaie encore d’évacuer plusieurs centaines d’Afghans, dans un contexte chaotique après le double attentat revendiqué par le groupe jihadiste État islamique (EI) qui a fait des dizaines de morts, dont 13 soldats américains, jeudi à l’aéroport de Kaboul.

« L’attaque terroriste ne doit pas empêcher ces opérations (…). Nous continuerons jusqu’à la dernière seconde possible », a déclaré Clément Beaune.

Il a toutefois laissé entendre que tous les Afghans menacés qui essaient de quitter leur pays ne pourraient sans doute pas le faire.

« Est-ce que cela veut dire que toutes les personnes qui ont travaillé en Afghanistan pour des alliés, pour des Européens pourront quitter l’aéroport ? Sans doute non », a-t-il concédé.

Avec AFP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page