A LA UNEACTUALITÉS

Afrique du Sud: l’ex-président Jacob Zuma exclu des prochaines élections

En Afrique du sud, l’ancien président Jacob Zuma a été exclu des prochaines élections législatives prévues dans 2 mois, selon une annonce faite ce jeudi par la commission électorale indépendante. Jacob Zuma était en tête de liste d’un tout nouveau parti -Umkhonto we Sizwe, également appelé MK.

« Au sujet de Jacob Zumanous avons reçu une objection qui a été retenue », a simplement déclaré le président de la commission électorale. La commission a rappelé que selon la Constitution, une personne reconnue coupable et condamné à plus de 12 mois d’emprisonnement ne peut se présenter.

C’est le cas de Jacob Zuma, condamné à 15 mois de prison il y a 3 ans pour outrage à la justice après avoir refusé de comparaître devant une commission anticorruption. Il n’avait purgé que 2 mois avant d’être libéré pour raison médicale.

En conflit avec son parti l’ANC, l’ancien président avait créé la surprise en décembre en annonçant soutenir un petit parti – Umkhonto we Sizwe – ou MK. Il est d’ailleurs soupçonné de l’avoir créé. Depuis plusieurs semaines, l’ANC tentait de bloquer cette nouvelle formation créditée dans les derniers sondages de 13%.

Cette semaine, elle a saisi la justice pour tenter de l’empêcher d’utiliser le nom – Umkhonto we Sizwe – nom de la branche armée de l’ANC durant l’apartheid, soutenant qu’il s’agit d’un symbole et d’un héritage du parti au pouvoir. L’ancien président a jusqu’au 2 avril pour faire appel.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page