POLITIQUE

Amath Alioune DIOUF sur les prochaines élections locales à Fatick :  » je suis candidat et je suis formel »

En animation politique d’informations dans son domicile de Peulgha, Amath Alioune DIOUF a réaffirmé sa ferme volonté de briguer le suffrages de ses concitoyens et de dire ses verités sur le bilan de Matar BA l’actuel maire de Fatick

« Que ça soit clair je suis candidat à la mairie de Fatick et je suis formel . La déclaration de candidat à la candidature n’existe pas dans mon vocabulaire. Quelque soit les cas de figure, quelque soit la situation, Amath Alioune DIOUF sera candidat aux élections municipales du 23 Janvier 2022 » a t’il martelé.

Sur les motivations du responsable nationale des jeunes boucliers de la république ( JBR ) il explique «  je ne peux pas habiter à Fatick , vivre les réalités avec les populations et laisser la situation comme telle. J’ai un devoir et l’obligation de sauver la situation . Nous ne pouvons plus laisser le maire Matar BA continuer à nous torturer politiquement,économiquement et socialement. Nous avons fait une prise de conscience et nous avons décidé d’inverser la tendance dans les mois à venir. Le soir du 23 Janvier , la joie sera contagieuse à Fatick parce que nous allons gagner les élections » a t »il affirmé très confient.

L’occasion a été belle pour le responsable politique de l’alliance pour la république d’asséner ses vérités sur le maire de Fatick  » depuis 10 ans ,il est là et la ville n’a pas avancé. Tant qu’il est maire , la ville n’avancera pas et les cadres du Sine qui devront avoir une promotion ne l’auront pas. Il veut noyer tout le monde et rester au sommet. Nous ne l’accepterons plus . SI j’aimais il est choisi candidat , nous allons perdre les élections ,c’est sur . Et ce serait historique pour notre parti et pour la coalition« .

Sur son programme politique pour le développement de la cité de Mame Mindiss qu’il qualifie de sérieux , Amath Alioune DIOUF précise que  » d’ici quelques jours il organisera une conférence de presse pour édifier les populations » Mais pour un avant goût , il tient à signaler « qu’ avoir une vision, ce n’est pas adopter des politiques de court terme mais anticiper et planifier les projets de développement pour des décennies à venir, afin d’assurer un développement durable » .

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page