PEOPLE

Après une période difficile, Air Sénégal relève la tête

La direction d’Air Sénégal a présenté, lundi, à Dakar, un bilan faisant état d’importants progrès dans la qualité de ses services et la réduction de ses dettes.

‘’Nous avions des dettes de l’ordre de 48 milliards de francs CFA envers les fournisseurs en 2022, à l’arrivée de M. Fall. En plus d’une dette contractée au titre de la redevance de développement des infrastructures aéroportuaires, qui est la taxe que l’on doit impérativement reverser aux aéroports’’, a expliqué Éric Iba Guèye, le directeur commercial de la compagnie.

La dette à payer par Air Sénégal pour ladite redevance s’élève à 22 milliards de francs CFA, selon M. Guèye.

‘’La compagnie perdait environ de 6 à 7 milliards de francs CFA par mois. C’était abyssal pour une compagnie comme la nôtre’’, a signalé son directeur commercial, assurant que ces pertes ont été réduites.

Les pertes opérationnelles de la compagnie varient en moyenne entre 1,9 milliard et 2 milliards de francs CFA, selon M. Guèye. ‘’Il y a eu quasiment l’équivalent d’une réduction de de plus de 60 % des dettes.’’

‘’Nous voulions nous attarder sur certains problèmes cruciaux, notamment les problèmes d’ordre opérationnel, et communiquer avec les Sénégalais et nos clients’’, a expliqué Alioune Badara Fall, le directeur général d’Air Sénégal.

‘’Air Sénégal appartient à 100 % à l’Etat sénégalais […] Nous avons intérêt à préserver cet outil’’, a souligné M. Fall lors de cette rencontre d’évaluation de la gestion de la compagnie nationale qu’il dirige depuis un an.

La compagnie n’a aucun ‘’partenaire extérieur ou étranger’’, a-t-il tenu à préciser, déplorant qu’Air Sénégal soit souvent présentée comme une entreprise ‘’qui ne marche pas, qui ne communique pas, qui est toujours en retard’’.

Des efforts sont fournis au quotidien pour remédier aux manquements notés, selon Alioune Badara Fall.

‘’En termes de ponctualité, nous avons énormément gagné, en termes de régularité aussi. En ce qui concerne les produits et services aussi, ceux qui voyagent avec notre compagnie ont remarqué une nette amélioration’’, a-t-il soutenu.

Pour améliorer les services de la compagnie et la rendre plus performante, sa direction générale tient une réunion d’évaluation hebdomadaire avec le ministre des Transports aériens et du Développement des infrastructures aéroportuaires. Le plan de relance d’Air Sénégal est souvent abordé lors de ces réunions, selon son directeur général.

‘’Nous avons neuf appareils (avions). Nous avons besoin, donc, d’un centre de maintenance fort et conforme aux standards internationaux’’, a dit le directeur commercial de la compagnie.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page