A LA UNEACTUALITÉS

Bambey – visite des travaux du promovilles : un taux d’exécution de 40% pour la première phase

La coordonnatrice du Programme de modernisation des villes (Promovilles), Mme Sow née  Astou Diokhané, a visité, hier jeudi, les travaux des  chantiers de Promovilles dans la commune de  Bambey. Il s’agit d’un linéaire de 11 km de voierie dont la fin des travaux de la première phase, sur un linéaire de 1 km 600  est fixée au plus tard au 31 mars 2024, pour  un cout global de 734 millions. La réalisation de cette voierie contribuera à  améliorer la mobilité urbaine au niveau de la commune.

La coordonnatrice  de Promovilles, Mme Sow née  Astou Diokhané, accompagnée du préfet du département, Mme Aïssatou Touré Ba, et du maire, Assane Dia,  a procédé à la visite des travaux de Programme de modernisation des villes (Promovilles) dans la commune de Bambey. «Nous avons organisé cette visite pour constater le démarrage effectif  des travaux du Promovilles dans la commune de Bambey. C’est une ville carrefour. Il est important que le programme puisse intervenir dans cette commune pour pouvoir saisir toutes les opportunités qui s’offrent à la commune de Bambey, pour pouvoir se développer», a lancé Madame Sow née Astou Diokhane.

Selon elle, les infrastructures routières sont une base de développement d’une localité. «Il est prévu 11 km de voierie qui ont été soumis par la mairie de Bambey et identifiés, pour un coût global de 5 milliards 850 millions. Sur ce linéaire qui a été déjà identifié sur lequel nous avons fait des études, une première intervention est en cours pour un linéaire de 1 km 600 qui concerne deux tronçons, pour un coût global de 734 millions, entièrement financé par l’Etat du Sénégal. Nous  sommes en train de chercher les ressources pour pouvoir compléter. De ce  que j’ai vu, nous avons un maillage important de la commune et,  je l’espère, cela pourra contribuer à pouvoir,  améliorer la mobilité urbaine au niveau de la commune».

Selon elle, l’entreprise a pris des engagements  fermes pour qu’au plus tard au 31 mars 2024  ces voies puissent être ouvertes à la circulation pour les populations. En ce qui concerne l’état d’avancement des travaux, elle confie : «Nous sommes à 40% de taux d’exécution. Nous sommes dans la dernière couche avant de mettre la voie en goudron car il est prévu des voies de 7 mètres  et des trottoirs de part et d’autre».

Le maire de la commune de Bambey, Assane Dia, qui n’a pas manqué de remercier le chef de l’Etat, Macky Sall, se dit très satisfait de la  réalisation de ces infrastructures routières qui vont améliorer la mobilité urbaine, au grand bonheur de la population. Selon lui, la ville de Bambey est une ville carrefour. Il y a deux tronçons qui ne faisaient pas partis du programme qui sont intégrés. Il s’agit d’abord du tronçon qui part du croissement CNRA au  Centre de sante mais également de l’autre allant du Centre sante au centre-ville.

Le préfet de Bambey, Mme Aïssatou Touré Ba,  estime que c’est l’aboutissement de beaucoup d’efforts, de plaidoyer et de demandes formulées partout, afin que Bambey soit doté  d’infrastructures routières et urbaines pour permettre le développement de transports publics. Elle souligne que la ville est entrain de connaître un développement fulgurant, grâce à son statut de ville universitaire et de ville carrefour, a-t-elle conclu.

ADAMA NDIAYE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page