POLITIQUE

Bilan d’étape de la commission de contrôle des parrainages : seuls trois candidats ont validé leurs parrainages

La commission de contrôle des parrainages mise sur pied au Conseil Constitutionnel a livré le bilan de sa première journée de travail le samedi 30 décembre 2023 dernier. Sur une liste de 20 dossiers de parrainages examinés ce jour-là, seuls ceux de trois candidats à la candidature à l’élection présidentielle du 25 février prochain ont été validés, deux autorisés à corriger des manquements observés dans les parrains et les 16 restants jugés irrecevables.

A peine lancé, le deuxième filtre des candidats à l’élection présidentielle du 25 février prochain a déjà commencé à faire ses effets. En effet, la commission de contrôle des parrainages installée au Conseil Constitutionnel qui a livré le bilan de sa première journée de travail le samedi 30 décembre 2023 dernier, a annoncé l’élimination de plusieurs dossiers de candidatures. Sur une liste de 20 dossiers de parrainages examinés ce jour, seuls ceux de trois candidats à la candidature à cette présidentielle du 25 février prochain ont été jugés conformes à la loi électorale, donc validés pour la prochaine étape du processus. Ces candidats qui ont validé ce deuxième filtre après le dépôt de la caution sont entre autres, Boubacar Camara, Cheikh Tidiane Dièye et Déthié Fall. Outre ces heureux élus, la Commission de contrôle des parrainages a également informé que deux candidats déclarés à savoir, El Hadji Moustapha Diouf et Rose Wardini ont été autorisés à corriger des manquements observés dans les parrains présentés dans leur dossier de candidature dans un délai de quarante-huit heures. Le mandataire du candidat déclaré à cette présidentielle de 2024, Ousmane Sonko, qui était sorti 4e dans l’ordre de passage après le tirage au sort ne s’est pas présenté.

Pour les 16 autres candidats restants, la commission de contrôle des parrainages qui a travaillé de 9 heures 30 minutes à 21 heures 30 minutes a jugé irrecevables leurs dossiers de parrainages. Il s’agit entre autres de Cheikh Hadjibou Soumaré, Amadou Aly Kane, Papa Eugène Barbier, Abdoulaye Sylla, Cheikh Tidiane Gadio, Mohamed Ben Omar Diop, Mohamed El Habib Tounkara, Mary Teuw Niane, Assome Aminata Diatta, Papa Macodou Diouf et Samba Ndiaye. Mamadou Sambou Yatassaye et Malick Guèye ont été éliminés de la course à cause des problèmes d’exploitation de leurs fichiers électroniques de parrainage présentés sous un format différent de celui fourni par le ministère de l’Intérieur.

Pour rappel, cette commission de contrôle des parrainages est composée par des membres du Conseil constitutionnel, du chef du greffe, du personnel administratif et technique en service au Conseil constitutionnel, de représentants de la Commission électorale nationale autonome (CENA), et de personnalités indépendantes ayant des compétences électorales. Toujours dans leur bilan de travail rendu public, les responsables de la commission de contrôle des parrainages ont également précisé que sur les 20 candidats déclarés à la prochaine présidentielle convoqués lors de cette première journée de travail, seuls 19 dont un candidat, en l’occurrence Ousmane Kane de l’Union sacrée Sopi Sénégal et 18 représentants de candidats accompagnés de leur informaticien se sont présentés.

NANDO CABRAL GOMIS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page