A LA UNESPORTS

CAN 2024 : Elimination Du Maroc, La Désillusion Du Football Nord-africain

Avec la défaite surprise du Maroc mardi soir face à l’Afrique du Sud, le football nord-africain n’aura aucun représentant en quarts de finale de la Coupe d’Afrique des nations, une première en dix ans. Une situation rare mais qui illustre une tendance de fond : les pays du Maghreb peinent à s’imposer en Afrique subsaharienne.

Après le Sénégal, c’est un autre favori de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2024 qui doit plier bagage. Le Maroc est tombé mardi 30 janvier à San-Pédro face l’Afrique du Sud (2-0) dès les huitièmes de finale, anéantissant les espoirs d’un second titre de champion continental pour les Lions de l’Atlas.

Première équipe africaine à atteindre le dernier carré d’un Mondial en décembre 2022, le Maroc semblait pourtant avoir toutes les cartes en main pour aller loin dans la compétition. Mais face à l’Afrique du Sud, les Lions de l’Atlas, contraints de devoir faire le jeu, n’ont jamais réussi à trouver la faille dans la défense des Bafana Bafana.

Le football nord-africain passe à la trappe

Les hommes de Walid Regragui ont cru trouver le salut à quatre minutes du terme, lorsqu’ils ont obtenu un penalty, mais Achraf Hakimi a manqué l’égalisation en envoyant le ballon sur la transversale avant que les Sud-Africains n’inscrivent un deuxième but dans les arrêts de jeu sur un coup franc magistral.

Avec l’élimination du Maroc, la CAN 2024 voit le dernier représentant du football nord-africain quitter la compétition au niveau des quarts de finale : l’Algérie et la Tunisie ont été éliminées dès le premier tour, l’Égypte, géant continental avec sept couronnes, a chuté dès les huitièmes de finale face à la RD Congo. Il faut remonter à 2013 et à la CAN organisée en Afrique du Sud pour constater un tel fiasco.

« À l’époque, il n’y avait que 16 équipes. Aujourd’hui, sur 24, aucune ne passe », note le journaliste Xavier Barret. « À l’image du Maroc, les équipes du Maghreb ont du mal lors des CAN organisées en Afrique subsaharienne mais on pensait que cette tendance avait été corrigée. »

Avec cette élimination des équipes nord-africaines dès les quarts de finale, la CAN 2024 confirme son statut de compétition au scénario imprévisible. Au-delà du sort cruel réservé aux formations du Maghreb, une autre statistique interpelle : tous les derniers qualifiés au Mondial du Qatar (Ghana, Cameroun, Tunisie, Maroc, Sénégal) sont déjà rentrés à la maison.

Le choc entre le Mali et la Côte d’Ivoire s’annonce tout aussi incertain : après avoir éliminé le champion en titre sénégalais, les Éléphants font désormais figure de grands favoris avec le Nigeria. Une étiquette qui jusqu’à présent n’a pas porté bonheur aux équipes de cette CAN.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page