SPORTS

Can–retard de la subvention de l’Etat du Sénégal : l’ANPS alerte

Des journalistes sénégalais présents à Yamoussoukro pour la couverture de la CAN risquent d’être délogés de leur hôtel. Et pour cause, l’Association nationale de la presse sportive (ANPS) n’a toujours pas reçu la subvention de l’Etat du Sénégal.

«L’Association nationale de la presse sportive (ANPS) informe les membres de sa délégation présente à Yamoussoukro pour couvrir la 34ème de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN)  qu’elle est actuellement dans l’incapacité de soutenir la presse. Pour cause, elle n’a pas encore reçu la subvention de l’État qui s’élèverait à 35 millions de FCFA», lit-on dans un communiqué rendu public hier, mercredi 24 janvier. «Cette situation inédite met l’ANPS dans l’embarras avec le risque de voir les journalistes délogés de l’hôtel Molomé pour non-paiement non seulement du reliquat mais aussi et surtout des six nuitées supplémentaires, jusqu’à l’éventuel quart de finale des Lions prévu le 30 janvier prochain», ajoute la note.

Selon l’ANPS, le ministère des Sports avait évoqué des problèmes liés au relevé d’identité bancaire. «Le Département des Sports nous avait indiqué qu’il y avait une erreur sur notre RIB qui a pourtant servi de remise à tous les chèques, notamment ceux  de la Fédération sénégalaise de football et des entreprises de presse. Nous avons saisi notre banque pour le renvoi du RIB qui a été transmis à l’autorité depuis vendredi dernier. Nous avons saisi ce soir (mercredi) notre gestionnaire de banque qui nous a notifié qu’aucun montant en provenance du Trésor n’a été crédité dans le compte de l’ANPS», a expliqué l’ANPS. Cependant, dira-t-elle, «même si un tel virement bancaire venait à être effectué, le problème restera entier parce qu’il faut les signatures du président et du trésorier pour récupérer ce montant, alors qu’ils sont tous les deux présentement en Côte d’Ivoire».

Face à ce désagrément, le président de l’ANPS a prévu de rallier Dakar, ce 26 janvier pour essayer de décanter la situation.

Par Mariama Djigo, Omar Diaw, Abdoulaye Thiam (Envoyés spécaux) et K.A.GUEYE (Correspondance particulière)   

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page