A LA UNEACTUALITÉS

Casamance – le processus de paix orphelin d’une figure emblématique : Abdou Sarr, ancien directeur de World Education/Sénégal s’est éteint !

Pour avoir vaillamment œuvré et durant plusieurs décennies pour la construction de la paix en Casamance et porté des initiatives novatrices de développement, Abdou Sarr laisse la région méridionale orpheline. Il s’est éteint avant-hier, jeudi 1er février 2024, à Dakar, des suites d’une maladie. Abdou Sarr était l’ancien directeur de l’ONG World Education/Sénégal, initiateur des radios communautaires au Sénégal et solide levier des acteurs de la société civile, de l’éducation à la paix et de la promotion économique.

L’homme était connu de toutes les contrées de la Casamance et surtout reconnu pour ses nombreuses et diverses actions participatives de développement. Abdou Sarr, ancien directeur de l’ONG World Education/Sénégal, est le pionnier de l’implantation des radios communautaires au Sénégal, avec comme ambition de densifier le dialogue social entre les communautés de base.

Talla Dieng, le président de l’Union des radios associatives et communautaires du Sénégal (URAC), a longtemps travaillé à ses côtés. «Cet homme que nous avons perdu était d’une dimension exceptionnelle. Abdou Sarr, pour l’histoire, est l’initiateur des radios communautaires au Sénégal. D’abord, en 1996 avec la création de la première radio communautaire Penc-mi FM à Fissel Mbadane, puis celle de Namarel Gaïnako FM. C’est un homme, un haut cadre du développement et d’un abord très facile. Abdou était une école et tous ceux qui ont travaillé sous ses ailes protectrices ont beaucoup appris», témoigne-t-il, les larmes dans la voix.

ABDOU SARR A LIBERE LA PAROLE POUR FAIRE TAIRE LES ARMES !

Ces radios de proximité, Abdou Sarr en a installé une bonne dizaine en Casamance, pour favoriser le dialogue, la communication, la tolérance et la recherche d’une solution concertée pour la paix définitive dans la région méridionale du Sénégal, en proie à un des plus vieux conflits du continent. «Il a beaucoup, beaucoup et beaucoup apporté au développement de la Casamance et dans tous les domaines. Il était respectueux et engagé pour les questions de développement. Abdou fait partie des initiateurs des négociations de Foundiougne pour la paix en Casamance ; que ce soit Foundiougne 1, 2 et 3, il était au cœur. Un écrivain hors pair et d’une profonde inspiration qui n’hésitait pas à prendre sa plume pour aider à l’écriture des allocutions à prononcer à l’occasion des cérémonies de déclaration de paix», explique Talla Dieng.

UN COMBATTANT DE LA PROMOTION SOCIALE ET ECONOMIQUE TIRE SA REVERENCE !

La formation et le financement de la société civile et des groupements de femmes étaient aussi ses champs d’intervention. «Il a beaucoup apporté en termes de formation, au moment où beaucoup d’ONG n’y pensaient même pas. Abdou, c’est aussi l’homme qui a accompagné les acteurs de la société civile et des groupements de femmes dans leur quête  de l’autonomisation».

De son côté, le président de l’Association des jeunes agriculteurs et éleveurs du département de Oussouye (AJAEDO), Alimou Diallo, retient beaucoup de Abdou Sarr. «Avec Abdou Sarr, nous avons réalisé beaucoup d’actions de développement dans le département de Oussouye, à savoir le désenclavement des îles par l’octroi des pirogues, des moulins et des décortiqueuses à la fois pour alléger le travail des femmes et consolider la paix si fragile à l’époque. Son appui aussi pour l’implantation des radios communautaires partout au Sénégal est un solide baromètre de son sens élevé de partage et de dialogue social», dixit Alimou Diallo.

Alassane Ndiaye, ancien coordonnateur du programme Education à la Paix dans les collèges de la Casamance, sous l’égide de l’ONG World Education et de l’USAID, apporte à son tour un témoignage à l’homme, Abdou Sarr, qui, selon Alassane Ndiaye, tenait au culte de la paix dans les collèges pour créer une élite qui fera de la construction de la paix un sacerdoce.

Son frère, Moussa Sarr, qui a tout aussi sillonné le Sénégal pour des actions de développement, témoigne de la sympathie de Abdou et de son amour pour le travail bien fait. Abdou Sarr a écrit plusieurs ouvrages dont «Les radios communautaires : Outils de promotion pour la Paix, la Démocratie, la Culture et le Développement en Afrique et l’éducation à la paix pour la prévention des conflits en Afrique». Abdou s’en est allé avant-hier, jeudi 1er février 2024, à Dakar, des suites d’une maladie, à l’âge de 76 ans. Le Groupe Sud Communication, par notre plume, présente ses sincères condoléances à sa famille.

Moussa DRAME

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page