A LA UNESOCIETE / FAITS DIVERS

Commerce du carreaux au Sénégal , le secteur face à la menace des chinois et des indiens

Commerce du carreaux au Sénégal

, le secteur face à la menace des chinois et des indiens

Les acteurs de la chaîne de valeur du secteur des carreaux ont manifesté leur colère à l’égard de ce qu’ils qualifient de concurrence déloyale de la part des chinois et indiens présent dans le secteur. Par la voix de son président Monsieur Serigne cheikh Sarr , l’association des commerçants de carreaux du Sénégal « dénonce et condamne ce qu’elle qualifie de malsaine mais surtout une menace pour le commerce de carreaux au Sénégal « . Selon Monsieur Serigne Cheikh Abdou SARR président de
l’Association des commerçants de carreaux du sénégal (accs) « l’opinion publique nationale doit être informé de la concurrence déloyales des indiens et de l’usine chinoise twyford »
Ce que nous condamnons fermement » poursuivant Monsieur Sarr ajoute « ces pratiques néfastes qui polluent le commerce de carreaux au senegal et l’association que j’ai eu l’honneur de diriger prendra toutes ses responsabilités pour faire face à ces actes qui constituent une menace réelle pour la chaîne de valeur du carreaux ».
Pour le commerçant de carreaux, « l’Etat néglige et laisse en rade les acteurs nationaux pour favoriser les étrangers au prix de menace de faillite des commerçants sénégalais.
« C’est vrai que nous sommes dans la mondialisation de l’économie et à la faveur de l’interdépendance mais n’empêche l’État est toujours dans l’obligation de protéger les petits producteurs » fulmine le président de l’association des commerçants de carreaux du Sénégal. l’usine chinoise y tout comme celle des indiens doivent respecter les règles du commerce, affirme-t-il.
Car poursuit Monsieur Sarr « on ne peut pas être industriel ou grossiste et intervenir dans toute la chaîne commerciale jusqu’au détaillant final ». Le plus grave c’est la spéculation qui gravite autour du commerce des carreaux soutien désespérément Monsieur Sarr. Pire encore ces chinois et indiens ne cessent d’augmenter sans cesse le prix des carreaux et cela a des conséquences sur les petits magasins ». Non seulement
Ils n’ont pas le droit de vendre en détail mais ils ont pour seuls objectifs d’affaiblir tous les commerçants sénégalais afin de les faire disparaitre dans la chaîne le commerce de carreaux au Sénégal et d’occuper le marché ». Et cela nous l’accepterons jamais soutien Serigne cheikh Sarr.

Ces chinois et indiens nous font vivre beaucoup de difficultés liées et celà s’ajoute l’augmentation de 50% sur les tarifs douaniers sur les conteneurs de carreaux se désole Monsieur Sarr. Revenant à la charge Monsieur laisse entendre que « et état de fait nous causent énormément de difficultés et beaucoup de commerçants peinent à importer ».

La conséquence de ces pratiques malsaines c’est que « nos activités sont au ralenti » et l’Association des Commerçants de Carreaux du Sénégal (ACCS) interpelle directement le président Macky sall pour lui faire comprendre que beaucoup de chefs de famille et de jeunes qui sont dans le commerce de carreaux perdent leurs emplois, la majeure partie de nos magasins sont fermés donc s’il ne réagit pas à travers les démembrement de l’État pour protéger les petits commerçants sénégalais ce secteur du commerce de carreaux va mourir de sa belle mort conclu Serigne cheikh Sarr.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page