ACTUALITÉSCONTRIBUTIONEDUCATION

De l’inspecteur Ibrahima DIAGNE :La problématique de la qualité des infrastructures : les dispositifs de suivi des chantiers et d’entretien et de maintenance des infrastructures sont-ils fonctionnels??

L’Éducation, la santé et les infrastructures constituent des leviers essentiels pour l’émergence des pays africains.
Au Sénégal, les plus hautes autorités l’ont bien compris avec la mise en œuvre du Plan Sénégal Émergent, qui traduit et matérialise la vision d’un Sénégal Émergent à l’horizon 2035. Des ressources publiques importantes sont mobilisées pour réaliser des ponts, routes, autoroutes, TER et BRT en chantier.

Dans le domaine de l’éducation, les abris provisoires sont entrain d’être résorbés à la faveur des projets de construction comme le projet zéro abri provisoire ,le projet PAEBCA ( Projet d’amélioration de l’éducation de base en Casamance ) ,le Projet ADEM/Dakar( Projet d’Appui au Développement de l’Enseignement moyen à Dakar ou encore le PASEB( Programme d’Appui au Système éducatif de Base.

Pour la santé, des hôpitaux neufs sont construits à Sédhiou, Kédougou à Touba et à Kaffrine au moment où d’autres sont réhabilités.

Cependant l’on constate amèrement que certaines infrastructures résistent peu au temps et pire on assiste parfois à leur dégradation au bout de deux ou trois ans ; ceci plombe les résultats attendus et la rentabilité des investissements consentis dans le budget de l’État.

Il y a lieu de s’interroger au-delà de l’octroi des marchés, la question des dispositifs de suivi des chantiers et d’entretien et de maintenance des infrastructures. Ceci est rendu plus actuel avec les accidents survenus récemment dans les hôpitaux de Linguère et de Tivaouane, le débat autour de la pelouse du stade Abdoulaye Wade ou encore les chantiers dont l’exécution dépasse largement les délais contractuels.

Dans les dispositifs de suivi, il y a souvent plusieurs acteurs avec des responsabilités différentes et il faut faire jouer à chacun et en toute autonomie son cahier de charges pour assurer la qualité du matériel fourni et la conformité des réalisations par rapport au dossier d’appel d’offre. Faute d’un suivi correct l’on assiste parfois à un écart entre le taux d’exécution technique et le taux d’exécution financière et souvent c’est en faveur de l’entreprise chargée des constructions.

Si le suivi n’est pas fait de manière régulière, il arrive au moment de faire les constatations que l’entreprise ait fait beaucoup de réalisation et les réserves qui seront faites auront peu de chance d’être levées; auquel cas elles vont rallonger la durée des travaux et conduire le plus souvent à des avenants.

Autre problème : la restitution des résultats lors des rencontres entre acteurs: l’on a l’habitude de tout positiver au point de masquer les insuffisances et du coup les remédiations nécessaires ne seront pas faites.

S’il s’agit de l’entretien et de la maintenance des infrastructures, des ressources sont toujours positionnées dans les budgets des services et il s’agit juste de mettre un dispositif et de le faire fonctionner; ce qui n’est pas toujours le cas si l’on constate des extincteurs non fonctionnels, des pelouses non entretenues ou des points de l’eau qui coule à longueur de journée dans certains services, et paradoxalement si l’on revisite les budgets, les montants autorisés sont engagés et consommés.

Autant d’insuffisances qui expliquent la courte durée de vie des infrastructures ou la survenance de certaines catastrophes.

Il faut alors améliorer le mode de gouvernance et faire évoluer la démarche et la posture dans la gestion des ressources publiques, sans quoi les énormes efforts consentis en terme de mobilisation des ressources financières ne produiraient pas les résultats attendus. Ce serait un sacré coup à cette belle vision déclinée dans le PSE

Ibrahima Diagne
Inspecteur de l’Éducation
ibrahima.diagne1@education.sn

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page