ACTUALITÉSPOLITIQUE

Démarce – Invalidation de la candidature de Alioune Sarr : La Cap2024 conteste et dépose un recours – Lequotidien

La Coalition Alioune Sarr Président 2024 (Cap2024) conteste l’invalidation de la candidature de l’ancien ministre. Aussi a-t-elle décidé d’introduire auprès de la juridiction en charge de la matière électorale, un recours dans le but «de faire revérifier les parrains invalidés et corriger les erreurs matérielles».

Par Justin GOMIS – Après avoir vu sa candidature invalidée par le Conseil constitutionnel, le candidat  Alioune  Sarr, par le biais de son mandataire, a déposé hier un recours  au greffe de cette juridiction pour contester l’invalidation faite par la commission de vérification. «Nous avons déposé un recours afin de faire revérifier les parrains invalidés et corriger les erreurs matérielles», a dit Mamadou Ndiaye, son mandataire. Et cela a été fait après avoir pris le soin de vérifier la véracité des informations relatives aux 58 975 parrains (version électronique et papier). «Il s’agit pour la Cap2024 de contester : 1. Electeurs parrains disposant de leurs cartes d’électeur et qui ont été déclarés «Introuvables» dans le fichier électoral ; 2. Electeurs parrains, soit 3036, de la région de Kaffrine supprimés du fichier des parrains remis au Conseil constitutionnel ; 3. Electeurs parrains de la région de Louga supprimés de la liste des parrains remise au Conseil constitutionnel», énumère-t-il.

En fait, dans ce recours formulé, «la Cap2024 conteste l’invalidation de ces parrainages» et promet «d’apporter les éléments matériels de l’existence de ces parrains «introuvables» dans le fichier électoral». Elle reste persuadée que «ces parrains rejetés existent et sont bien titulaires de cartes d’identité nationales et de numéros de cartes d’électeur». Selon le mandataire, ils comptent «rassembler les pièces pour effectivement prouver leur existence».

Ce dernier estime que «la reconsidération de ces mesures permettra de rétablir la vérité non seulement sur l’obtention de deux mille parrains dans au moins sept des quatorze régions du pays, mais encore l’atteinte du nombre de parrains requis correspondant au moins à 0, 6% du total d’électeurs inscrits sur le fichier électoral national». La candidature de Alioune Sarr  a été invalidée le 2 janvier. Après vérification de 58 975  parrains, le Conseil constitutionnel a estimé que 32 920 parrains ne figurent pas sur le fichier électoral.
justin@lequotidien.sn

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page