A LA UNEACTUALITÉS

Etat du Sénégal : Khalifa Sall veut réformer les institutions

En campagne à Joal, le candidat à l’élection présidentielle Khalifa Sall  a fait part de sa volonté de   donner plus de pouvoir au Premier ministre qui, selon lui, sera un PM responsable devant l’Assemblée nationale.
Le candidat de la Coalition Khalifa Président veut aussi réformer l’Assemblée nationale qui aura pour lui des pouvoirs de censure sans contraintes majeures. Il  indique par ailleurs  qu’il ne sera pas le président du Conseil supérieur de la magistrature. « Tout le monde sait bien que le pays est chamboulé. Les gens cherchent où tourner la tête. Tout cela à cause des querelles politiques…Le 3 février que nous avons vécu est une date à marquer d’une pierre noire dans l’histoire politique de ce pays. Pourquoi cela doit prendre fin, c’est que nous de Khalifa Président, c’est un autre Sénégal que nous allons reconstruire », a-t-il  déclaré.
S’adressant au chef de l’Etat Macky Sall, il soutient : « ce n’est pas parce qu’il a l’État qu’il doit faire ce qu’il veut. Emprisonner les gens, et faire d’autres choses, cela doit prendre fin. Et pour mettre fin à tout cela, il faut que nous réformions l’Etat. Quand je serai président, je ferai tout pour réduire les pouvoirs du président de la République. Je vais rééquilibrer les institutions ». Parlant de la justice, Khalifa Sall dit avoir la volonté d’affranchir le parquet pour éviter la mainmise du président de la République sur les affaires judiciaires. Il en profite pour dire que  le Conseil constitutionnel sera revigoré et renforcé sous son magistère.

NDEYE AMINATA CISSE

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page