SPORTS

Galop des Lions, hier : Sans Pape Guèye ! – Lequotidien

Après une journée de repos, les Lions ont effectué hier leur galop d’entraînement avant leur match de 8e de finale de la Can, contre la Côte d’Ivoire, ce lundi. Une séance marquée par l’absence de Pape Guèye, l’un des meilleurs sénégalais du premier tour.

Par Woury DIALLO – (Envoyé spécial à Yamoussoukro) – Après une journée de repos ou «day off», suite à la qualification pour les huitièmes de finale de la Can 2023, l’Equipe nationale a repris hier les entraînements, au terrain annexe du Stade Konan Banny de Yamoussoukro, en direction du match de lundi contre la Côte d’Ivoire, pays-hôte de la présente édition. Une séance marquée par l’absence de Pape Guèye. Le milieu de terrain de l’Olympique de Marseille ne s’est pas entraîné. Touché et sorti vers la fin du match contre la Guinée (2-0), l’une des meilleures satisfactions sénégalaises lors du premier tour est restée à l’hôtel. Aucune information n’a été donnée quant à l’état de sa blessure.

Par contre, les nouvelles sont de plus en plus rassurantes pour Youssouf Sabaly. Arrivé blessé à la Can, il n’a toujours pas pu prendre part à une séance collective. Il a cependant eu droit lors du galop d’hier, à une séance de footing en solo avec l’un des kinés de la Tanière, avant un exercice avec ballon.

Les titulaires ménagés
Quant au reste du groupe, il a eu droit à une séance de près de deux heures au cours de laquelle il a répété les exercices, avec le ballon, des étirements, avant de finir par une opposition dans un espace réduit.

Un entraînement très rythmé avec des champions d’Afrique très relaxes certes, mais très concentrés. Pendant deux tours d’horloge, les voix de Aliou Cissé et de Régis Bogaert ont résonné.

Face à l’intensité, le staff technique a préféré ménager une bonne partie des titulaires du dernier match.
Ces derniers ont eu droit à des étirements aux abords du terrain.

Dispositif sécuritaire renforcé
Face à l’enjeu du match, le dispositif sécuritaire autour de l’Equipe nationale a été logiquement renforcé. D’ailleurs, la séance ouverte d’hier était destinée essentiellement à la presse. Même les éléments de la police appelés en renfort, ont été contraints de rester dans leur camion pendant toute la durée de l’entraînement. Afin de préparer ce match spécial face au pays-hôte, l’entraînement d’aujourd’hui et celui de demain seront à huis clos. Seules les 15 premières minutes de la séance de veille de match seront ouvertes aux médias.

Les Eléphants à Yamoussoukro depuis hier
Qualifiés de justesse grâce à la victoire du Maroc sur la Zambie (1-0) la veille, les Eléphants ont rallié la ville de Yamoussoukro, en début d’après-midi d’hier, selon certaines indiscrétions. D’ailleurs, la délégation a pris ses quartiers à l’hôtel Parlement, situé à quelques minutes du stade. Trois jours pour prendre la température de la ville et se remettre la tête à l’endroit, avant de défier les champions d’Afrique en titre, dans ce qui est devenu leur Tanière.
wdiallo@lequotidien.sn

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page