SOCIETE / FAITS DIVERS

Grève : Les transporteurs routiers menacent de paralyser le secteur le 1er novembre

Pour le respect des accords signés avec l’Etat du Sénégal, le Cadre Unitaire des Syndicats des Transports Routiers du Sénégal (CUSTRS) a déposé un préavis de grève sur la table des autorités depuis le 30 septembre. Selon son porte-parole, Fallou SAMB, le syndicat va observer une grève de 48 heures renouvelables si l’Etat du Sénégal ne prend pas en charge leurs revendications.

« Le transport routier est malade et ses acteurs n’arrivent plus à s’en sortir. C’est pourquoi, ces acteurs sociaux se sont regroupés pour déposer un préavis de grève sur la table du gouvernement. Et si les autorités ne réagissent pas, nous serons obligés de réunir à nouveau une assemblée générale d’information pour entamer une grève à compter du 1er novembre prochain. Le CUSTRS réaffirme sa décision d’observer dans un délai d’un mois, une grève de 48 heures renouvelables plusieurs fois sur toute l’étendue du territoire national et dans tous les segments des transports routiers », déclare-t-il.

A noter que le syndicat réclame notamment l’arrêt des tracasseries sur les routes, la « signature de contrats de travail avec la prise en compte de l’ancienneté puis des congés de la retraite (IPRES) au sein de la sécurité sociale et des accidents de travail (CSS) et enfin de la protection maladie de leurs familles (IPM) ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page