CONTRIBUTION

Groupe Sénégal de l’Académie Africaine des Sciences Religieuses, Sociales et Politiques : Appel à la paix et au dialogue

La section sénégalaise, dénommée « Groupe Sénégal» de l’Académie Africaine des Sciences  Religieuses, Sociales et Politiques( AASRSP), s’est réunie, le 17 février 2024, en session ordinaire. Un point de l’ordre du jour portait sur l’examen de la situation politique actuelle, préélectorale, du Sénégal, créée, d’une part par la décision du Président de la République d’abroger le décret N° 2023-2283 du 29 novembre 2023, qui annule l’élection présidentielle du 25 février 2024, d’autre part par l’avis du  Conseil constitutionnel qui juge non conforme à la Constitution la loi votée par l’Assemblée Nationale, portant dérogation aux dispositions de l’article 31 de la Constitution, qui reporte l’élection présidentielle au 15 décembre 2024.

La discussion sur ce point au sein du Groupe Sénégal, a été intense et vivace. Chacun des académiciens présents a pu s’exprimer librement, dans le respect de l’opinion des autres, avec le souci de l’objectivité appuyé par ailleurs sur une information solide.

Tout en reconnaissant la complexité et la gravité de cette situation inédite, pouvant entraîner des conséquences imprévisibles et qui pourraient mettre en danger la sécurité des personnes et la paix sociale, les Académiciens ont reconnu à l’unanimité que les responsabilités dans cette situation sont également partagées par les autorités qui nous gouvernent et les membres de l’opposition.

La violence et la haine, le refus de l’autre, le non respect de la personne humaine, de ses droits, se sont installés au cœur des relations, le recours à la force s’impose comme moyen privilégié de résoudre les différends au lieu de recourir à des stratégies basées sur l’éducation, l’éthique, l’écoute de l’autre, le dialogue et la référence aux valeurs républicaines.

Au regard des dérives constatées, les valeurs comme le respect de la parole donnée, la primauté du droit, la foi, le courage, la sincérité, la vérité méritent d’être placés en conscience au cœur de l’éthique républicaine.

L’Académie Africaine des Sciences Religieuses, Sociales et Politiques, dont la mission est de « veille  et d’éveil », en d’autres termes de « préserver et de développer les conditions harmonieuses du « vivre ensemble », en appelle à la lucidité, au dialogue, à la paix, pour sortir de ce cercle vicieux et inaugurer une nouvelle page de fraternité véritable dans le respect de notre constitution et de nos institutions.

L’autorité du Conseil constitutionnel reconnue par tous est le signe de la maturité politique du peuple sénégalais. S’y soumettre, c’est en même temps s’engager à la pacification de l’espace public ainsi qu’à la confrontation par le dialogue démocratique, pluriel et raisonné.

C’est l’avenir de notre jeunesse, donc du Sénégal, qui est en jeu.

Fait à Dakar, le 17 Février 2024

Dr. Manuel PINA                                                                                                          Aloyse Raymond NDIAYE

Coordinateur du Groupe Sénégal                                                                               1er Vice – président de l’AASRSP

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page