A LA UNEPOLITIQUE

INTERDICTIONS TOUS AZIMUTS DES ACTIVITÉS DE PASTEF ET SONKO

INTERDICTIONS TOUS AZIMUTS DES ACTIVITÉS DE PASTEF ET SONKO

C’est à croire que le pouvoir ne veut laisser aucun répit au leader de Pastef,Ousmane Sonko, et à ses militants.Hier, pendant que Ousmane Sonko était dans les locaux de la mairie de la Patte d’Oie où il rendait visite à la mairesse, le quartier était quadrillé par la police. Et c’est à la sortie du leader de Pastef, face à la déferlante des militants, que la police a commencé à balancer des grenades lacrymogènes sur la foule occasionnant des blessés dont un policier dont la grenade a éclaté entre les mains. La police venait ainsi de mettre fin à la série des sorties de Sonko. Alors que les militants et sympathisants du Pastef faisaient face à la police, à Mbacké, le préfet interdisait le meeting que ce parti comptait organiser ce vendredi aux motifs que la déclaration n’a pas
été signée par 3 déclarants mais seulement 2. Rien que ça ? Le même sort a été réservé à la section communale Pastef(Fann Point EAmitié) qui devaitinstallerses cellules ce samedi 11 février à 15h au terrain Amitié 2 sous prétexte que
les nuisances risquent de… perturber la tranquillité des malades de l’hôpitalGaspard Camara.Un terrain,soit dit en passant, qui a abrité presque toutes les manifestations politiques
depuislongtemps dansla commune sans compter les cérémonies familiales qui s’y tiennent. Comme quoi… qui veut noyer son chien. Et y en a qui doutent toujours du non-respect des libertés par ce régime !

Le Témoin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page