A LA UNEACTUALITÉS

Justice internationale: Afrique du Sud et Algérie s’expriment devant la CIJ au sujet de Gaza

Depuis le 19 février, la Cour internationale de Justice (CIJ) débat de la légalité de l’occupation israélienne. Les juges doivent rendre un avis juridique sur cette question, comme l’a demandé l’Assemblée générale de l’ONU en décembre 2022. Les délégations de plus de cinquante États défilent au palais de la Paix à La Haye pour défendre leurs positions. Ce 20 février, c’est le tour de l’Afrique du Sud.

L’Afrique du Sud est la première sur la liste des orateurs après la Palestine. Pretoria a trente minutes pour compléter la plaidoirie palestinienne. Les Palestiniens ont eu trois heures, lundi 19 février, pour défendre leurs positions et demander aux juges de déclarer l’occupation illégale. Les avocats de l’Afrique du Sud devraient se concentrer sur l’impunité de crimes commis sous l’occupation israélienne.

Occupation

C’est la seconde fois que Prétoria se retrouve face aux juges de la Cour mondiale. Fin décembre 2023, l’Afrique du Sud a saisi la Cour contre Israël, l’accusant de « génocide » contre les Palestiniens de Gaza. Les audiences du jour ne concernent pas la guerre à Gaza mais l’occupation.

Avis dans six mois

Après l’Afrique du Sud, l’Algérie devrait soutenir les questions liées au droit à l’autodétermination. Les juges devraient rendre leur avis juridique dans les six mois. Cet avis n’est pas obligatoire, mais les avocats de la Palestine espèrent qu’il servira de base à la communauté internationale.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page