SOCIETE / FAITS DIVERS

Kédougou/ Décès De Mamy Doura Diallo : Rebondissement !

Depuis que les blouses blanches impliquées dans l’affaire de la dame Mamy Doura Diallo, morte en couches dans le district sanitaire de Kédougou, sont inculpées puis placées sous contrôle judiciaire pour homicide involontaire et complicité dudit chef de prévention, ils n’ont pas encore été entendus sur le fond du dossier.

Mais là, le juge d’instruction du tribunal de grande instance de Kédougou a fait bouger les choses. Selon nos sources, le magistrat instructeur a programmé leur audition au fond en fin juillet. Il s’agit du gynécologue Léon Mbada Faye, l’anesthésiste Aziz Dioum et l’infirmier de poste Bacary Diakhaté. Pour rappel, la victime, Mamy Doura Diallo, s’était présentée au district sanitaire de ladite localité dans la journée du 30 août 2022 pour accoucher, accompagnée de son époux, Malick Cissé.

Alors que la dame âgée de 37 ans devait accoucher par césarienne comme pour son premier enfant, le gynécologue décide que ce sera par voie basse. Et pendant au moins trois heures de temps, (16h-19h), seule la tête du nourrisson était sortie. De ‘’guerre lasse’’, l’équipe médicale a arraché la tête du bébé au moment d’extraire le reste du corps. Ainsi pour sauver la victime, ils ont procédé à une césarienne. C’est lorsqu’elle a été mise sous anesthésie générale qu’elle a eu une hémorragie interne avant de décéder d’une crise cardiaque.

C’est à la suite d’une dénonciation anonyme que le procureur de Kédougou a été alerté. Ce dernier a requis la gendarmerie, qui s’est rendue sur les lieux et a constaté les faits avant de procéder à l’arrestation de Léon Mbada Faye, Abdou Aziz Dioum et Bacary Diakhaté. C’est sur ces entrefaites que ce trio a été arrêté puis placé en garde-à-vue avant qu’ils ne bénéficient d’un contrôle judiciaire.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page