SOCIETE / FAITS DIVERS

KEUR MASSAR: 5 Tonnes De Produits Périmés Saisies Par Les Services D’hygiène

L’opération a été menée par la Brigade départementale d’hygiène de Keur Massar le week-end dernier dans un établissement public. Le Commandant Oumar Diao et ses hommes ont ainsi mis la main sur des produits impropres à la consommation dont la valeur marchande est estimée à 50.000.000 FCFA.

Il s’agit d’une saisie importante qui a été opérée dans un établissement recevant du public à Keur Massar ; « des produits corrompus, périmés, toxiques qui hébergent des micro-organismes pathogènes », d’après le Commandant Oumar Diao de la Brigade départementale d’Hygiène de Keur Massar. Selon la même source, la marchandise en tant que telle, elle est périmée depuis environ trois (03) mois à quatre (04) et d’autres produits de cette même saisine le sont depuis bientôt six (06) mois voire sept (07). C’est donc dire que leur consommation pourrait conduire à une intoxication alimentaire liée à une stomatologie digestive.

Pour un poids total de cinquante et quatre tonnes (54), il faut noter que c’est une valeur totale estimée à cinquante millions de FCFA. Cependant, pour se prémunir des dangers que peuvent engendrer la consommation de tels produits, le Commandant Diao a demandé aux populations à davantage de coopération et de dénonciation. « L’autre chose que je voulais dire aux populations, parce que nous ne sommes là que pour eux, c’est qu’elles aient plus d’amabilité de nous informer quand elles voient quelque chose d’anormale. On ne peut pas être partout mais il nous faut cette collaboration, il faut que nous ayons la culture de la dénonciation pour qu’on aille au moins de l’avant », avance-t-il.

C’est pour dire donc qu’il faut toujours vérifier la date de péremption avant d’acheter et c’est pourquoi, le Commandant Diao a aussi exhorté les populations à être beaucoup plus vigilantes, parce que de temps en temps, le phénomène s’agrandit et il y’a des gens malintentionnés qui vendent des produits impropres à la consommation.

Mamadou Sow

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page