A LA UNE

Kolda : le spectre d’une pénurie de carburant hante les usagers

Kolda, 24 avr (APS) – Le spectre d’une pénurie de carburant hante les usagers de Kolda (sud) où deux des neuf stations-services qui en disposent encore dans la commune ont été pris d’assaut par les automobilistes et autres conducteurs de motos, a constaté le correspondant de l’APS.

‘’Nous patientons depuis près de 3 heures pour pouvoir acheter du carburant. Vous pouvez constater le monde qui est devant. Je dois avoir de l’essence pour honorer mes engagements avec mes clients qui sont des élèves’’, a déclaré Bouba, un motocycliste trouvé dans une station-service.

Le même constat est fait par des automobilistes qui assurent le transport entre Kolda et d’autres localités de la région et du pays en général.

‘’Le carburant est indispensable pour le transport et nous avons la crainte de voir nos véhicules immobiliser faute de carburant. Je suis ici depuis des heures mais j’ai trouvé beaucoup de personnes devant moi et j’attends mon tour’’, a expliqué Issa un chauffeur de transport en commun.

Cette situation ralentit de manière générale les activités des exploitants du secteur du transport, certains automobilistes hésitant à faire de longues distances.

‘’Avec cette situation, on ne prend pas le risque d’aller vers les villages où nous avons des clients alors qu’en fonction de la distance une sortie peut me rapporter entre 2000 et 3000 fcaf, un manque à gagner important’’, a regretté Bouba.

Dans la commune de Kolda, les longues files de véhicules et de motos constatées devant les deux stations d’essence ne semble pas rassurer les transporteurs et autres usagers dans cette veille de célébration de la fête de Korité.

Cette situation fait le bonheur des conducteurs de véhicules à traction animale, les charretiers et autres qui commencent à se frotter les mains en étant davantage sollicités par les habitants de communes environnantes voulant se rendre ou quitter la capitale régionale.

La même situation avait été dernièrement constatée à Dakar où une rupture dans l’approvisionnement du diesel particulièrement avait entrainé de longue file d’attente de véhicules au niveau de certaines stations d’essence. Des usagers redoutant une pénurie de ces produits étaient même allées jusqu’à remplir des jerricanes.

Jeudi, la ministre en charge du Pétrole et des Energies, Sophie Gladima, avait assuré de la disponibilité en quantité suffisante du diesel et de l’essence, estimant que les perturbations étaient liées aux lenteurs du déchargement et de l’acheminement de ces produits dans les dépôts de stockage.
 
« Le produit est bien disponible. Seulement, le déchargement prend un peu de temps, car le produit passe par de grands tuyaux avant de ressortir par d’autres plus petits. Une fois déchargé, il est mis dans des camions qui peuvent être retardés par les embouteillages », avait-elle expliqué.

MG/AKS

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page