ECONOMIE

La « bonne » note du Fmi

« Globalement la performance est bonne », vu le contexte dans lequel nous sommes selon Edward Gemayel qui a dirigé la mission de l’institution de Breton Woods au Sénégal pendant presque deux semaines.
 
En effet, il ressort des conclusions que la croissance de l’économie sénégalaise est attendue à 4,7% en 2022. Le chef de la mission du Fmi a aussi indiqué que le taux d’inflation est estimé à plus de 8% pour l’année 2022
 
Pour lui, il n’y a pas à se soucier de la soutenabilité de la dette du Sénégal malgré qu’elle est à 75% du Produit intérieur brut (Pib), au-dessus de la norme de l’Uemoa (70% du Pib). Cependant, il signale que « la marge de manœuvre pour faire face à de nouveaux chocs est très limitée ».
 
Pour les finances publiques, le Fmi suggère au Sénégal de prendre des mesures d’élimination sur les exemptions fiscales, d’amélioration de la mobilisation des recettes avant de relever que les réformes sont très encourageantes.
 
Dans la foulée, il a relevé que l’allocation de subventions à l’énergie estimée dans le budget à 350 milliards de francs CFA « est un peu ambitieuse ». Pour lui, on voit les dépenses pour les subventions aux alentours de 450 milliards.
 
Cependant, il soutient que cette situation nécessite des actions par le gouvernement car, dit-il, si des mesures ne sont pas prises pour le compte de l’énergie, le budget de subventions pourra plus que doubler et amener le déficit à excéder les 7% ou 8% du Pib alors que celui-ci est projeté à 5,5% .
 
Pour 2023, le Fonds monétaire international estime que « la situation va s’améliorer, avec une prévision d’une croissance économique de l’ordre de 8.7% dans le contexte d’exploitation des ressources pétrolière et gazière. En ce sens, le taux d’inflation va baisser jusqu’à atteindre 3% prévoit M. Gemayel pour 2023.
 
Bassirou MBAYE
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page