ECONOMIE

La croissance du Pib reste faible à 0,3 % au quatrième trimestre 2022

Les taux de croissance trimestriels de l’Ocde sont restés faibles tout au long de 2022 dans un contexte d’inflation élevée et de
hausse des taux d’intérêt.
Dans le G7, la croissance du Pib en glissement trimestriel a également légèrement ralenti au T4 2022, à 0,4% contre 0,5% au T3 2022. Ce résultat reflète une situation contrastée parmi les pays du G7. D’une part, la croissance est devenue négative en Allemagne et en Italie (moins 0,2% et moins 0,1% respectivement) et a ralenti à 0,4 % au Canada, à 0, % en France et à 0,7 % aux États-Unis. En revanche, le Pib a augmenté de 0,2% au Japon après une contraction de 0,3 % au T3 2022, et est resté stable au Royaume-Uni après une contraction de 0,2% au trimestre précédent. Parmi les autres pays de l’Ocde pour lesquels des données sont disponibles, l’Irlande[1] a enregistré la plus forte croissance du Pib (3,5 %) au T4 2022.

Pour les pays du G7 qui ont déjà publié des estimations préliminaires détaillées du Pib, les mouvements volatiles du commerce
international ont continué d’avoir un effet substantiel, pour le troisième trimestre 2022. Au quatrième trimestre, cela a été particulièrement vrai pour les États-Unis, où la contribution à la croissance du PIB des exportations nettes (exportations moins importations) a ajouté seulement 0,1 points de pourcentage (ppts) à la croissance comparé à 0,7 ppts au troisième trimestre ; et au
Royaume-Uni, où les exportations nettes ont enlevé 0,8 ppts à la croissance, comparé aux 3,7 ppts qu’elles avaient ajouté au troisième trimestre.

Parmi les pays de l’ocde les plus proches de la guerre en Ukraine, le Pib s’est contracté en Pologne au quatrième trimestre 2022 (moins 2,4 %), la plus forte contraction des pays de l’Ocde pour lesquels des données sont disponibles. Le Pib s’est également contracté en Lituanie (moins 1,7%) et en Hongrie, bien qu’à un rythme plus lent (moins 0,4% au T4 2022, contre moins 0,7 % au troisième trimestre). En revanche, la croissance est restée stable en République slovaque.

Au T4 2022, le Pib de l’Ocde a dépassé son niveau d’avant la pandémie (T4 2019) de 3,8 %. Les premières estimations de la croissance annuelle du Pib indiquent que le Pib a continué de croître dans la zone Ocde en 2022 (2,9%), mais à un rythme plus modéré qu’en 2021 (5,7%) lorsque les économies se remettaient de l’impact immédiat de la pandémie de Covid-19. Parmi les pays du G7, le Royaume-Uni a enregistré la plus forte croissance annuelle en 2022 (4,0%), suivi de l’Italie (3,8%) et du Canada (3,6%), tandis que le Japon a enregistré la plus faible croissance (1,1%).

Parmi les autres pays de l’Ocde pour lesquels des données sont disponibles, l’Irlande a enregistré la plus forte croissance annuelle
en 2022 (12,2%), tandis que la Lettonie a enregistré la plus faible (1,5%).

Coopérant avec plus d’une centaine de pays, l’Ocde est un forum stratégique international qui s’emploie à promouvoir des politiques
propres à sauvegarder les libertés individuelles et à améliorer le bien-être économique et social des populations du monde entier.

Adou Faye 
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page