ACTUALITÉSSPORTS

« La France était là mais finalement.. » (photo)

Sénégal
Sénégal

Le Sénégal se prépare activement pour les championnats du monde de handball féminin qui auront lieu au Danemark, en Suède et en Norvège du 29 novembre au 17 décembre 2023.

Cette participation marque la deuxième pour les Lionnes, ayant déjà concouru en 2019 au Japon. Elles comptent sur la présence de la talentueuse demi-centre Soukeyna Sagna, qui a fait le choix de représenter le Sénégal malgré la possibilité de jouer pour l’équipe de France, le pays de son père. C’est une opportunité en or pour les Lionnes, qui rêvent de créer la surprise en Scandinavie et de détrôner l’Angola lors de la CAN 2024.

Après avoir remporté le titre à l’Euro U20, les Françaises avaient pour ambition de décrocher l’or mondial en 2018. Cependant, en juin de cette année-là, Soukeyna Sagna a appris qu’elle était enceinte de 4 mois en plein stage de l’équipe de France U20 en préparation pour les championnats du monde de cette catégorie. Ce précieux événement a nécessité qu’elle prenne du recul pendant un an. Malgré les incertitudes concernant la suite de sa carrière après la naissance de son bébé Keylan Sagna le 27 octobre 2018, elle a été prolongée de deux saisons par son club. En mars 2020, elle a même été appelée en équipe de France A par Olivier Krumbholz lors d’une large revue d’effectif. À ce moment-là, une carrière au sein des championnes olympiques de 2021 semblait être sur le point de s’ouvrir devant elle.

Cependant, Soukeyna Sagna a fait un choix inattendu en optant pour le Sénégal, le pays de sa mère. Frédéric Bougeant, ancien sélectionneur de l’équipe féminine du Sénégal et actuellement à la tête de la sélection masculine du pays, a déclaré : « C’est une joueuse extrêmement talentueuse. Certainement une joueuse qui aurait pu être la demi-centre titulaire de l’équipe de France. Elle a choisi le Sénégal et tant mieux pour le Sénégal ».

5c6e045116df8561038b46b7 - Senenews - Actualité au Sénégal, Politique, Économie, Sport

En 2016, Doungou Camara a également été confrontée au même dilemme. « Elle avait de bonnes chances d’intégrer l’équipe de France. Il aurait peut-être fallu un peu de patience. Elle a fait le choix de défendre les couleurs du Sénégal. C’est un choix que j’ai moi-même fait et qui a été l’un des meilleurs de toute ma carrière. Elle est consciente que jouer pour le Sénégal est une grande fierté », a déclaré l’ancienne capitaine des Lionnes.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page