ECONOMIE

La qualité du portefeuille s’améliore de 1,3 point de pourcentage

Sur la base des provisions constituées à hauteur de 1 992,4 milliards, qui sont en baisse de 44,1 milliards (-2,2%), les créances en souffrance nettes du système bancaire ressortent à 1 067,0 milliards à fin 2021, soit une hausse de 20,7 milliards (+2,0%).
 
La Commission bancaire de l’Uemoa qui donne les chiffres indique dans la foulée que le taux brut de dégradation du portefeuille de l’Union affiche 10,3% à fin décembre 2021 contre 11,6% en 2020, en amélioration de 1,3 point de pourcentage.
 
Le taux net s’est également contracté de 0,4 point, en se fixant à 3,9% en 2021 contre 4,3% un an plus tôt.
 
Le taux de provisionnement s’est situé à 65,1% à fin décembre 2021, en baisse de 0,9 point de pourcentage comparativement à la même période de l’année précédente.
 
Bassirou MBAYE
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page