A LA UNEACTUALITÉS

L’Afrique du Sud appelle la CIJ à imposer de nouvelles mesures d’urgence à Israël

AA / La Haye

La Cour internationale de Justice de La Haye a annoncé avoir reçu mercredi une demande urgente de l’Afrique du Sud l’appelant à imposer de nouvelles mesures d’urgence à Israël dans le cadre de la plainte portée contre lui pour  »crimes contre l’humanité » à Gaza.

Il s’agit de la troisième requête déposée par l’Afrique du Sud contre Israël devant la Cour, la plus haute instance judiciaire des Nations unies, depuis que Tel-Aviv a commencé sa guerre dévastatrice contre la bande de Gaza, il y a 5 mois.

 »L’Afrique du Sud demande davantage de mesures d’urgence contre Israël et appelle à modifier l’ordonnance du tribunal rendue le 26 janvier 2024 et sa décision ultérieure rendue le 16 février 2024 dans l’affaire déposée contre Israël, accusé de commettre  »un génocide », a expliqué un communiqué de la CIJ.

Le 26 janvier, la Cour internationale de justice a enjoint Israël de prendre des mesures pour prévenir les actes à caractère génocidaire contre les Palestiniens et améliorer la situation humanitaire à Gaza, mais elle n’a pas ordonné de cessez-le-feu et a donné à Israël un mois pour présenter un rapport détaillé sur les mesures prises à cet égard. Cette démarche s’inscrit dans le cadre du recours intenté par la République d’Afrique du Sud contre Israël devant la Cour internationale de justice.

Alors que le délai expirait le 26 février, la Société de radiodiffusion publique israélienne a annoncé que les autorités israéliennes ont décidé d’autoriser, après examen, l’entrée d’une quantité limitée d’aide humanitaire dans la bande de Gaza, ce qui n’a pas été prouvé sur le terrain.

Le 16 février, la CIJ a rejeté une autre demande présentée par l’Afrique du Sud, l’invitant à prendre des mesures supplémentaires après qu’Israël a annoncé son intention de lancer des opérations dans la zone de Rafah, bondée de personnes déplacées qui y ont trouvé un dernier refuge.

La CIJ a déclaré dans sa réponse qu’il n’était pas nécessaire de prendre de nouvelles mesures et que les mesures annoncées le 26 janvier étaient suffisantes, réitérant son appel à Israël à s’y conformer.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page