CULTURE / ART

LE PEINTRE ABDOULAYE DIALLO OFFRE UN TABLEAU SEMBENE A LA FLSH – Sénégal Njaay – Senegal-njaay.com

La Faculté des lettres et sciences humaines de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad) a encore honoré l’icône du cinéma africain. Ce à travers une cérémonie de remise solennelle du tableau intitulé «Sembène Ousmane le Baobab» de l’artiste plasticien Abdoulaye Diallo connu sous le pseudo Leberdeliledengor, ingénieur des télécommunications de formation.

Décédé il y a plus de deux décennies, le symbole du cinéma africain reste toujours dans le cœur des Sénégalais. En collaboration avec l’Association Sembène Ousmane, la Faculté des lettres et sciences humaines de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad), un hommage lui a été rendu, mercredi, à la salle du Conseil. C’était lors d’une cérémonie de remise solennelle d’un magnifique tableau du très grand artiste plasticien, Abdoulaye Diallo, Lebergerdeliledengor, ingénieur des télécommunications de formation, intitulé «Sembène Ousmane le baobab».

Devant des sommités universitaires, le président de l’Association Sembène Ousmane, le professeur Maguèye Kassé a indiqué que ce geste entre en droite ligne d’un des programmes de l’Association «Mbokkeel gi» «l’art dans l’œuvre de Sembène Ousmane : point de vue et contribution à une prise de position multiforme et complémentaire». «Cette occasion est rendue possible par la décision de l’Assemblée de la Faculté des lettres le 18 janvier 2024 de donner le nom de ce grand écrivain/cinéaste Sembène Ousmane au nouveau bâtiment de la Faculté. On ne cessera jamais de magnifier l’apport inestimable de Sembène à la découverte de l’identité de l’Africain, aux luttes de son continent pour sa libération de toutes formes d’aliénations, d’oppressions», déclare-t-il.

Ce tableau offert à la Faculté des lettres permet, poursuit-il, à tous ceux que le contempleront de se poser des questions utiles mémorielles. «L’Association s’inspire de l’idée de Sembène que l’Homme est culture. L’Association Sembene Ousmane créée le 19 juin 2018 à la bibliothèque universitaire de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar comptait 27 membres fondateurs et issus de différents horizons comme des doctorants, des professeurs d’Université d’ici et d’ailleurs, des consultants, des artistes plasticiens, des musiciens, des cinéastes, des critiques d’art et des journalistes», fait-il savoir.

seneplus.com

       

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page