CONTRIBUTION

Le principal responsable de la situation de nos hôpitaux est Macky Sall

Hier, un jour après notre manifestation pour dénoncer la situation scandaleuse de l’hôpital régional de Ziguinchor, le président Macky Sall a changé le directeur de l’hôpital. Monsieur Ndiamé Diop remplace Martial Coly Bop à la tête de l’hôpital régional de Ziguinchor.

Nous n’éprouvons aucune fierté, aucun plaisir quand à ce changement. Notre objectif n’a jamais été le départ du directeur de l’hôpital régional de Ziguinchor mais:

  • que la CMU paie les plus de 552.000.000 FCFA à l’hôpital régional
  • que la majorité des travailleurs de l’hôpital soit pris en charge par l’État
  • que l’hôpital régional soit doté de suffisamment de spécialistes et que son plateau technique soit relevé
  • que la maternité de l’hôpital soit agrandie

Le principal responsable de la situation de nos hôpitaux est le président Macky Sall. Car ce sont son HCCT, son CESE, sa CNDT, son HCDS, ses fonds politiciens, son avion, son train de vie et celui de l’État néocolonial qu’il dirige, le détournement de nos ressources vers les centres impérialistes…qui nous privent de tout. Si dans les prochains jours des actes suffisamment forts ne sont pas pris pour améliorer la situation dans l’hôpital régional de Ziguinchor, nous n’aurions d’autres choix que de passer à la vitesse supérieure.

Les travailleurs de l’hôtel Aubert sont restés depuis février 2020 sans salaire. Les travailleurs de Sara n’arrivent pas depuis 2012 à voir la décision de justice en leur faveur appliquée. Nous invitons mon cher père Robert Sagna dont l’implication pour le retour de la paix en Casamance est reconnue de tous – longue vie de santé à lui – à déployer la même énergie pour sortir les travailleurs de l’hôtel Aubert et de Sara de leurs drames sociaux. Nous demandons à notre père Robert Sagna de s’inspirer du directeur de SENICO Serigne Abdoulaye Dia. Serigne Abdoulaye Dia, quel homme!

De 2019 à maintenant, je suis entré trois fois en prison et j’en suis ressorti. Trois fois j’y ai trouvé les 25 prisonniers arrêtés dans le cadre des tueries de Boffa Bayotte. Trois fois je les ai laissés en prison. Il faut les juger comme il faut juger toutes les victimes de longues détention. Pour les 14 victimes des tueries de Boffa Bayotte – que leurs 14 âmes reposent en paix et que leurs proches soient fortes – et leurs familles, les 25 prisonniers doivent être jugés.

Le président annonce le recrutement de 5.000 enseignants alors que depuis près de 06 ans des enseignants – les animateurs polyvalents des cases des tout petits – travaillent dans le préscolaire sans salaire.

Les prestataires de la Senelec et les ex contractuels de la Senelec sont fatigués. Comme eux, nous sommes fatigués d’être fatigués: la lutte va continuer pour leur recrutement. Mais également pour mettre de l’éthique sur l’étiquette SENELEC: nous ne pouvons plus accepter sa gestion clientéliste. Sa gestion doit respecter son caractère national.

J’avais énormément de respect pour mes frères et sœurs de Y’en à marre, de Vision Citoyenne…De jour en jour, dans les combats que nous partageons sur le terrain, ce respect ne fait que croître davantage encore. Longue vie de lutte à eux.

ORGANISE, DON’T AGONISE !

LUTTONS !
REFUSONS !
RÉSISTONS !

GMS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page