ECONOMIE

Le total bilan s’élève 55356,0 milliards FCfa au 31 décembre 2021

«Cette évolution résulte : – de l’autorisation d’installation d’une succursale de Coris Bank International Sénégal en Guinée-Bissau ; – des agréments accordés à « Amana Transfert d’Argent et Finance » et « Zeyna », deux établissements financiers à caractère bancaire établis au Niger. Ces établissements de crédit se répartissent en 132 banques, dont 22 succursales, et 23 établissements financiers à caractère bancaire, dont 4 succursales », renseigne le rapport de la Commission bancaire 2021.

Selon la même source, le total du bilan des établissements de crédit de l’Umoa a progressé, en rythme annuel, de 8 087,1 milliards (+17,1%) pour atteindre 55 356,0 milliards au 31 décembre 2021. Cette évolution a été enregistrée sur toutes les places bancaires de l’Umoa , en l’occurrence en Côte d’Ivoire (+2 623 milliards ; +16,4%), au Sénégal (+1 423 milliards ; +16,0%), au Burkina (+1 383 milliards ; +20,9%), au Bénin (+1 084 milliards ; +25,5%), au Mali (+794 milliards ; +14,1%), au Togo (+492 milliards ; +14,3%), au Niger (+249 milliards ; +12,4%) et en GuinéeBissau (+39 milliards ; +11,3%). Le nombre d’implantations (agences, bureaux et points de vente) a augmenté de 270 unités en 2021, soit de +7,4%, pour atteindre 3 930. Le nombre de Gab s’est accru de 130 unités, soit 3,5% pour s’établir à 3 801.
 
Au 31 décembre 2021, précise le rapport, les effectifs du secteur bancaire ont connu une hausse de 2280 postes (+7,2%) par rapport à 2020 pour ressortir à 34142 agents en liaison avec l’expansion du réseau bancaire et le démarrage des activités de nouveaux établissements. L’effectif du personnel « cadres » représente 39% des emplois contre 40,7% en 2020.
 
Le nombre de comptes bancaires détenus dans les livres des établissements de crédit a également enregistré une croissance de 20,0% pour s’établir à 17 420 485 à fin 2021. Les comptes de particuliers ont crû de 20,5% pour atteindre 16 313 681. Ceux détenus par les personnes morales s’élèvent à 1 106 804, soit une augmentation de 13,0%.
 
Au 31 décembre 2021, le système bancaire comprenait 65 banques internationales, 66 banques sous-régionales ainsi que 23 établissements financiers à caractère bancaire, dont 5 internationaux et 18 sous-régionaux.
 
Les banques sous-régionales détiennent 51,6% des actifs bancaires de l’Union. Cette proportion était de 51,3% en 2020. Elles concentrent 37,6% du réseau d’agences, disposent de 54,8% des Gab, détiennent 47,9% des comptes bancaires et emploient 45,2% des effectifs. Les banques internationales détiennent 47,1% de part de marché. Cette catégorie regroupe 31,9% des agences, 45,2% des GAB, 52,1% des comptes de la clientèle et 47,1% des effectifs. Les établissements financiers à caractère bancaire sous-régionaux affichent 1,1% des actifs, 29,2%8 des guichets et 7,2% des effectifs. Les établissements financiers à caractère bancaire internationaux concentrent 0,2% des actifs, 1,3% des guichets et 0,5% des effectifs.

Adou Faye
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page