A LA UNEACTUALITÉS

les jeunes leaders de Matam se soustraient de la démarche fractionniste de Me Sall – Sud Quotidien

Un cadre de concertation et d’action du département de Matam (CACEAM) qui aurait été mis sur pied à l’initiative de Me Malick Sall, ministre de la justice a été rejeté par les jeunes leaders de Matam. Face à la presse ce dimanche 5 juin 2022, Mamadou Samba Sall et ses camarades disent prendre acte mais se démarquent de cette démarche fractionniste. Par ailleurs, concernant la tournée annoncée par le leader de Pastef, ces jeunes promettent ce dernier l’enfer.

« Le 22 mai dernier, des acteurs politiques ont fait une sortie dans la presse pour informer l’opinion publique de la mise en place d’un cadre de concertation et d’action du département de Matam (CACEAM) en particulier. Ils ont par ailleurs informé que ce cadre serait sous la houlette du Garde des Sceaux, ministre de la justice pour disent-ils, aller ensemble aux élections législatives du 31 juillet 2022 », a déclaré Mamadou Samba Sall, coordonnateur des jeunes leaders du département de Matam, qui ajoute tout de même « le même cadre avance par la même occasion qu’ils représentent 42 % des votants lors des dernières élections locales dans les dix communes du département de Matam ».

Ainsi, face à cette situation, souligne-t-il, « les jeunes leaders du département de Matam prennent acte mais se démarquent de cette démarche fractionniste des camarades regroupés autour de ce cadre, car l’heure est à l’unité de toutes les forces politiques de BBY, pas à la division ».Dans le même sillage « les jeunes leaders de Matam tiennent aussi à informer que contrairement à ce qui est avancé, ce cadre est en réalité une coquille vide, qui aujourd’hui ne représente même pas ces 5 % des 42 annoncés, puisque dépouillés des responsables de premier plan. Les responsables qui étaient partis vers les listes parallèles se sont d’ailleurs réunis pour démentir les chiffres mais également renouveler leur engagement et leur soutien à la coalition BBY », a précisé le coordonnateur des jeunes leaders du département de Matam. D’après lui « ces responsables ont réitérés leur confiance en la personne du coordonnateur départemental, l’honorable député, maire des Agnam Farba Ngom. Cette position a été affirmée publiquement par les responsables précités lors d’un point de presse ».

« Nous tenons aussi à préciser que nous n’accepterons plus jamais que ce derniers soit attaqué de part et d’autre par des personnes qui ne représentent rien et qui sachent à aller dans le sens contraire du choix fait par le président de la République », a-t-il prévenu.

Cependant, concernant la tournée préélectorale annoncée du président de Pastef, membre de la coalition Yewwi, Askan Wi, M. Sall et Cie promettent à ce dernier l’enfer.

« Nous profitons aussi, nous, jeunes leaders de Matam, pour dire que nous attendons de pied ferme à ce membre de la coalition de Yewwi Askan wi, qui se croit toujours à Sweet Beauty. Qu’il se tient pour dit qu’il ne sera pas à l’aise à Matam comme il l’est à Sweet Beauty », a-t-il mis en garde.

Ousmane Goudiaby (Stagiaire)

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page