A LA UNEACTUALITÉS

Ligue 1 : grâce à un Marcin Bułka héroïque, Nice s’impose à Monaco et récupère le trône de leader

Les derbys de la Côte d’Azur ont l’habitude de nous réserver des duels animés, et la rencontre de ce soir n’aura pas dérogé à la règle. Invaincus depuis le début de saison, Monaco et Nice ouvraient le bal de cette 6e journée de Ligue 1 à Louis-II. Au sortir d’une victoire de prestige décrochée aux dépens du PSG dimanche dernier (3-2), les Aiglons auront confirmé leur bonne dynamique du moment. Entreprenants d’entrée, à l’image d’un Youssouf Ndayishimiye au four et au moulin, les Aiglons auraient pourtant pu être douchés si Marcin Bulka n’avait pas été héroïque sur le penalty de Folarin Balogun (11e), titulaire pour la première fois avec son nouveau club.

Ce que l’on pourra toutefois reprocher aux Niçois en première mi-temps, c’est de s’être montrés d’avantage actifs que productifs. Hormis une tête trop écrasée de Diop (31e) et une frappe dans un angle fermé de Moffi, pas suffisamment dangereuse pour inquiéter Kohn (38e), les joueurs de Francesco Farioli auront peiné à allumer la mèche, malgré le sentiment évident que la philosophie de jeu de l’Italien soit en train de prendre corps.

Auteur de deux arrêts sur penalty, Bulka a été héroïque

Brillant depuis le début de la saison en désormais qualité de titulaire, le portier polonais Marcin Bulka a lui confirmé qu’il traversait la période la plus faste de sa jeune carrière. S’il s’était déjà illustré pour ses qualités sur penalty il y a dix-neuf mois face au PSG en Coupe de France (0-0, 6-5 t.a.b), le portier formé à Chelsea a repris le taureau par les cornes ce soir. Avec le calme d’un animal à sang glacé, il s’est de nouveau interposé face à Balogun sur penalty (55e), après que Sanson eut accroché Minamino dans sa surface.

Depuis sa cage, Bulka aurait même pu voir Ndayishimiye ouvrir le score d’un coup de casque si la barre transversale se situait plutôt à 2,46 mètres de haut que 2,44 (80e). Huit minutes plus tard, c’était au tour de la recrue estivale Aliou Baldé de se montrer d’une belle frappe détournée par Philipp Köhn. Mais le mérite reviendra forcément à un autre arrivant : Jeremie Boga. L’international ivoirien, arrivé cet été en provenance de l’Atalanta Bergame, a offert la victoire à son équipe après un rush en solitaire déroutant dans le camp monégasque (90+1e). Un but d’autant symbolique qu’il permet aux Aiglons de prendre provisoirement la tête du championnat… aux dépens de l’AS Monaco.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page