SOCIETE / FAITS DIVERS

Louga : Deux individus déférés au parquet pour viol et pédophilie sur une mineure déficiente mentale

Les chasseurs d’oiseaux Moussa Ka et Amath Wade domiciliés au village de Tawfekh dans la commune de Koki, sont poursuivis pour viol et pédophilie sur une déficiente mentale de 14 ans.

Les faits se sont déroulés le 18 février 2022 au village de Tawfekh. Une malade mentale du nom de F. Lo avait l’habitude de se rendre au forage de Tawfekh pour apporter le repas aux chasseurs d’oiseau Amath Wade (60 ans) et Moussa Ka (49 ans). Ces derniers, pour l’appâter, lui offraient des pigeons en contrepartie d’une relation sexuelle malgré son état de démence. Selon une source de Seneweb, le jour des faits, le nommé M. Ka l’aurait rattrapée entre le village et le forage avant d’assouvir son désir sexuel au pied d’un arbre. A son retour à la maison, l’une des sœurs de la victime a constaté un changement de comportement sur elle.

Soumise à un interrogatoire, la victime passe aux aveux et narre sa mésaventure aux membres de sa famille. Sur ce, elle a été conduite au centre de santé de Koki où le certificat médical délivré par la sage femme atteste une pénétration récente. La victime ne s’est pas arrêtée là car elle a avoué à son grand frère qu’elle a été abusée l’année dernière par le nommé Amath Wade dans les mêmes circonstances. La famille de la victime a porté plainte contre eux et la gendarmerie de Koki n’a pas mis du temps pour procéder à leur interpellation.

Interrogé sur les faits qui leur sont reprochés, le nommé Moussa Ka nie bloc et déclare n’avoir jamais entretenu une relation sexuelle avec la victime. Quant à Amath Wade, il reconnait avoir une fois offert 3 pigeons à la victime dans l’intention de coucher avec elle. Il va plus loin en révélant qu’il avait écarté les deux jambes de la fille mais il s’était désisté au dernier moment vu son état de démence. Au terme de la durée de leur garde à vue, les deux mis en cause Moussa Ka et Amath Wade ont été déférés au parquet de Louga pour viol, pédophilie sur une personne vulnérable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page