POLITIQUE

Macky lâché par les siens

Le président de la République est bien seul. Il a été lâché par ses militants et surtout les responsables de son parti qui, il y a une semaine, avaient envahi pour les médias : studios de radio et plateaux de télévision pour enfoncer Ousmane Sonko et le disculper.

Aujourd’hui, comme par magie, Abdou Latif Coulibaly, Seydou Guèye, Cheikh Seck, Abdou Mbow, Abdoul Fall, etc ont subitement disparu de la sphère politico-médiatique. La task force qui a été récemment mise en place par Mahmout Saleh pour défendre la politique gouvernementale, a également disparue comme par enchantement. Plus personne pour se poser en bouclier de Macky Sall.

«Il y a une semaine, ils plastronnaient sur les plateaux de radios et télés. Ce fut un fiasco. Une semaine après, tétanisés par l’ouragan populaire qui a secoué les fondements du pays, ils se terrent quelque part. Muets ! Peureux», raille le journaliste et opposant Adama Gaye. Ce dernier de faire remarquer que ces préposés à la défense du chef de l’Etat ont été remplacés par Aïssata Tall Sall, Idrissa Seck, le président du Cese et Alioune Badara Cissé. Des ralliés de la 25e heure.

Aujourd’hui, c’est le ministre des Affaires étrangères Aïssata Tall Sall, Idrissa Seck, le président du Cese et Alioune Badara Cissé, le médiateur de la République qui tentent maladroitement de colmater les brèches. En effet, Aïssata Tall Sall refuse de voir la réalité en face. Elle accuse des extra terrestres d’être à l’origine des manifestations. Alors que Idrissa Seck a été, de l’avis des internautes, plus que pathétique. Il faut dire que ce que l’Apr avait de «grandes gueules» ont été mises à l’écart. Youssou Touré, Moustapha Cissé Lo, Mame Mbaye Niang, etc sont au frigo. En plus, Aminata Touré, Omar Youm, Aly Ngouille Ndiaye, Amadou Ba qui ont été viré du gouvernement ne pipent mot. Certainement, ils doivent rire sous cape.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page