A LA UNEACTUALITÉS

Madagascar: cérémonie d’investiture pour Andry Rajoelina

À Madagascar, le président Andry Rajoelina a été investi, ce samedi 16 décembre au matin, pour un second mandat après une réélection dès le premier tour d’un scrutin boycotté par l’opposition. (source: rfi.fr)

La cérémonie d’investiture qui avait lieu dans la capitale, a réuni environ 50 000 personnes dans un stade Barea plein à craquer et devant quelques invités de marque, parmi lesquels six présidents : Comores, Angola, Mozambique, Zimbabwe, Maurice et Guinée Bissau. Azali Assoumani, président des Comores, est aussi actuellement à la tête de l’Union africaine (UA), et Joao Lourenço, le chef d’État angolais, est le président en exercice de la Conférence de coordination pour le développement de l’Afrique australe (SADC).

Stade rempli et attentif

« Devant Dieu, le pays et le peuple », déclame Andry Rajoelina, la main droite levée, « je fais le serment de réaliser suivant les normes en vigueur et dans l’intégrité, les nobles fonctions et la haute responsabilité du président de la République ». Dans un stade rempli et attentif, le président de la Haute-Cour constitutionnelle le déclare alors officiellement nouveau président de la République élu.

Andry Rajoelina se voit ensuite remettre des mains du grand chancelier, les insignes distinctifs de sa nouvelle fonction : la Grand Croix de première classe de l’Ordre national, ainsi que le collier de Grand Maître de l’Ordre national malagasy. Après des applaudissements mesurés, et avant une revue militaire pour marquer son statut de chef des armées, le nouveau chef d’État s’est adressé à la foule : « Mon attachement à Madagascar, terre de mes ancêtres et au peuple malagasy, guidera chacune de mes actions. Je serai un président encore plus proche du peuple, toujours au chevet des plus démunis. Madagascar est aujourd’hui en chantier, la transformation est en cours, l’émergence est à l’horizon. »

Décrié par l’opposition

Fortement décrié par l’opposition qui ne reconnaît pas le résultat de l’élection, Andry Rajoelina a affirmé qu’il serait le président de tous les Malgaches sans exception. « Un président digne de la confiance que le peuple malgache lui a accordé », assure-t-il.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page