A LA UNEACTUALITÉS

Madiambal Diagne encense Macky – Sud Quotidien

Le président de l’Union internationale de la presse africaine (Upf), Madiambal Diagne, dans son discours d’hier, mardi 9 janvier, à l’ouverture des assises de l’Upf, a rendu un vibrant hommage au président de la République, Macky Sall. « Petit, pays mais non moins grande Nation, le Sénégal est nanti d’une grande voix, fortement audible en Afrique et sur la scène mondiale », a-t-il dit, parlant du président de la République, Macky Sall.  S’adressant toujours au chef de l’Exécutif,  il ajoute : « Vous avez conforté cette image en décidant de ne pas briguer un mandat supplémentaire de Président de la République. Vos mots de renonciation résonnent. Vous êtes un homme de parole et votre haute idée de la parole donnée, de votre honneur, ne vous a pas autorisé à satisfaire la demande, au demeurant, légitime, de vos nombreux concitoyens qui vous ont régulièrement élu à des scores qui feraient quelques envieux ».           Pour Madiambal Diagne,  les Sénégalais ne se sont  pas trompés sur la personne du chef de l’Etat. « Dire que Dakar et le Sénégal ont bien changé de visages, ne constituerait pas un exercice de flagornerie ; surtout au moment où vous vous apprêtez à quitter le pouvoir. Le dire, c’est évoquer des faits dont nous pouvons être assez fiers. Les journalistes ne devraient pas s’interdire de parler de « success story ». Madiambal Diagne dit en outre,  « qu’on ne saurait être exhaustif en listant vos réalisations mais je prends juste à témoins nos hôtes qui étaient déjà avec nous aux Assises de 2014 ».Selon toujours le président de l’Upf, « un seul secteur qui impacte fortement l’activité des médias peut être un exemple illustratif. C’est celui de l’électricité. Le Sénégal, en 2012 avait un gros déficit en production d’électricité et a vécu de violentes émeutes dites de l’électricité. Dans ce pays, il est arrivé que des journaux ne paraissent pas, parce que les imprimeurs n’avaient pas d’électricité pour faire tourner les machines. Il est arrivé ici de voir des antennes de radio et de télé coupées, faute d’électricité pour émettre ».

Fatou NDIAYE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page