A LA UNEACTUALITÉS

Mbacké – Cdd magal Darou Salam Keur Madiop Sérère : le bitumage de la route, une préoccupation du Comité d’organisation

Le Magal de Darou Salam Keur Madiop Sérère sera célèbre le 06 janvier prochain. Un  Comité départemental de développement (CDD) consacré à cet événement s’est déroulé hier mardi à Mbacké. Le Comité d’organisation du Magal a plaidé pour le bitumage de la route qui mène à Darou Salam Keur Madiop Sérère dont l’état favorise souvent des cas d’accidents de la circulation.

Le Comité d’organisation du Magal de Darou Salam Keur Madiop Sérère veut que l’axe Ndiène-Keur Madiop Sérère-Type soit bitumé. Selon le porte-parole du Comité d’organisation, Abdoulaye Faye, le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement avait déclaré que cet axe allait être bitumé. Mais, jusqu’à nos jours, cette route est sablonneuse et occasionne   beaucoup d’accidents de la circulation.

Le Comité d’organisation est très préoccupé par l’état défectueux des poteaux électriques en bois. Ainsi, souligne-t-il, le remplacement des poteaux en bois est nécessaire. A cela vient s’ajouter l’accès à l’eau des pèlerins. Le forage de Keur Madiop Sérère date  de très longtemps. Il arrive difficilement à ravitailler les populations, vu l’affluence des pèlerins le jour du Magal. Pis, sa surexploitation pendant la période du Magal entraine un changement de la couleur de l’eau. Au plan sécuritaire, le Comité d’organisation souhaite que l’Etat mette à leur disposition 100 éléments.

En réponse à ces doléances, le préfet de Mbacké, Khadim Hanne, a assuré que la gendarmerie va déployer au  moins 75 éléments pour assurer la sécurité des personnes et de leurs biens. Au plan sanitaire il y aura deux postes de santé avancés dont l’un sera mis en place au domicile du marabout. Il y a un dispositif de lave-mains qui sera mis en place par le médecin-chef, renforcé par les éléments de la Croix-Rouge, a-t- il martelé. Au plan de l’hydraulique, 5 camions citernes seront mis à leur disposition par l’OFOR, l’Office des forages ruraux. Selon lui, la Senelec s’engage à changer les 15 poteaux en bois, pour permettre au maire de pouvoir mettre les ampoules. Il s’agit de les remplacer par des poteaux en ciment ou en fer.

Adama NDIAYE 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page