POLITIQUE

Mbour : Guérilla urbaine et échauffourées dans les grandes artères

Le baromètre de la contestation a été hier au summum dans la ville de Mbour. De folles scènes de rue dignes de tactiques de guérilla urbaine ont été notées. Des tactiques également stratégies des manifestants pour accéder au centre-ville n’ont pas prospéré totalement. Les manifestations dispersées par des jets de lacrymogènes  des Forces de l’ordre ont été ponctuées par des courses-poursuites avec ces agents de sécurité.

Les fumées des gaz lacrymogènes ont rivalisé avec les nuages noirs occasionnés par les pneus brûlés par des manifestants en fin d’après-midi. Les alentours du Stade Caroline Faye ont été inaccessibles, du fait de la présence des Forces de l’ordre déterminées à repousser les manifestants. Quelques interpellations ont été enregistrées parmi lesquelles Mamadou Lamine Diaïté, le coordinateur départemental de l’ex-Pastef.

Du côté de Saly-Portudal, les mêmes scenarii ont été de mise. Les manifestations ayant pris une tournure corsée dans l’après-midi ont démarré le matin par la sortie des élèves. Ils ont spontanément provoqué une paralysie du système scolaire dans l’agglomération mbouroise.

SAMBA NIEBE BA

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page