A LA UNEACTUALITÉS

Octobre rose- pour le dépistage du cancer : la Lisca cible 10 mille femmes

Pour l’édition 2023 de la lutte contre les cancers gynécologiques, la Ligue sénégalaise contre les cancers (Lisca) prévoit de dépister 10.000 femmes et de subventionner 2000 examens de mammographie, compte tenu de l’accompagnement de ses partenaires depuis 2015. La Lisca l’a fait savoir hier, jeudi 5 octobre, au cours d’un point de presse à Dakar. 

Le mois d’octobre est réservé à la sensibilisation pour réduire le risque aux femmes de faire des cancers gynécologiques qui font partie des premières causes de décès chez elles.  La ligue sénégalaise contre les cancers (Lisca) qui porte l’étendard de cette lutte a décidé pour cette année de dépister 10.000 femmes et de subventionner 2000 examens de mammographie. Une information partagée hier, jeudi 5 octobre, lors d’un point de presse pour lancer la 14ème campagne de sensibilisation et de dépistage. Une campagne destinée aux femmes âgées de 40 ans. Selon la présidente de la Lisca, Dr Fatma Guenoune: « nous avons démarré la campagne depuis le 1er octobre. Il s’agit d’un moment de sensibilisation pour pouvoir impacter beaucoup plus la population féminine. Et nous faisons appel aux femmes qui ont 40 ans et plus à venir se dépister ». Et de poursuivre : « le dépistage, ce n’est pas pour consulter des femmes mais pour examiner celles qui ne sentent rien. A notre 4e jour de campagne hier,  nous avons dépisté des cas de cancers du sein. Des femmes qui viennent avec de volumineuses tumeurs qui ont commencé à faire des métaphases. C’est ce que nous ne voulons plus. C’est pourquoi nous faisons appel en sensibilisant pour dire que le cancer vu tôt se guérit à 90%, vu tard on ne peut malheureusement que les accompagner à la mort».

Alors que le cancer du col de l’utérus tue beaucoup plus que le cancer du sein, selon les spécialistes de cette maladie, ces derniers estiment que le cancer du sein est le deuxième en termes de prévalence et de mortalité au Sénégal avec 1800 nouveaux cas et 951 décès par an. «  C’est énorme. Le constat actuel est que le cancer du sein touche des femmes de plus en plus jeunes. Et, c’est par le dépistage que nous réussirons à réduire la rentabilité de ce cancer », a déclaré la présidente de la Lisca.

La Lisca fait son bilan

Selon Dr Fatma Guenoune, depuis 2014 la Lisca a associé à Octobre Rose la sensibilisation de dépistage du cancer du col de l’utérus et la formation des sages-femmes d’Etat. « La Lisca en partenariat avec DP World a injecté plus de 150 000 000 FCFA entre 2016 et 2023. Plus de 15 000 femmes ont été dépistées pour le cancer du sein. Plus de 10 000 femmes le sont pour le cancer du col de l’utérus. 509 sages-femmes ont été formées et plus de 1000 bons de mammographies offerts en plus de 7 appareils de cryothérapie. Plus de 150 000 dépliants de sensibilisation ont été distribués et plus de 20 zones sillonnées » a-t-elle fait savoir. Et d’avancer : « pour cette année, la campagne débutera à partir du 16 octobre à Touba, Tivaouane, Thiès, Mékhé, MBaokam et nous terminerons à Kédougou au mois de Novembre».

AWA SENE (STAGIAIRE)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page