ACTUALITÉSSANTE

OFFENSIVE CONTRE LES CANCERS À DIOFIOR : Sur 326 dépistages, 16 femmes positives à l’IVA

La Fondation Servir Dioffior »  à organisé cette semaine au vétuste district sanitaire de Dioffior  une grande offensive contre les cancers du sein et du col de l’utérus, ainsi que la vaccination contre le HPV, . Cette seconde initiative visait  à sensibiliser et à dépister ces maladies qui touchent un grand nombre de femmes, en particulier celles en âge de procréer à partir de 25 ans ,  à la soixantaine, principalement en milieu rural. Sur le cancer du sein sur 346 femmes seules 4 personnes présentent une anomalie. Pour le cancer du col de l’utérus, sur 322 dépistages , 16 femmes sont positives avec IVA. La fondation a pris en charge 5 femmes pour un traitement thermoablation. Concernant la vaccination, 15 vaccins HPV 1 ont été administrés contre 1 pour le HPV2.

La présidente de la commission sociale de la Fondation Servir Dioffior , le Dr Amie Labou, déclarait à Fatick la veille de l’événement  : « Notre ambition est de limiter voire d’éliminer ces maladies dévastatrices du sein et du col de l’utérus. Elles causent d’importants préjudices aux femmes en âge actif, et notre objectif est de les combattre efficacement. »

Elle ajoute « lors de la première édition en 2022, plus de 250 femmes ont été dépistées, dont 39 étaient atteintes du cancer du col de l’utérus, certaines présentant des cas critiques. Le Dr Amie Labou souligne l’importance d’une participation massive des femmes de Dioffior et de l’ensemble de l’arrondissement de Fimela. Elle explique : « Nous souhaitons revoir celles qui ont été dépistées l’année dernière et donner une chance à celles qui n’ont pas pu se faire dépister lors de la première édition. »

Ces journées de sensibilisation et de dépistage sont organisées  dans la commune de Diofior et environ en collaboration avec le district sanitaire de  et sont parrainées par le Dr Issa Wone, qui a été le premier médecin chef du district sanitaire de Diofior en 1994. Actuellement, il est professeur titulaire en santé publique à l’université Assane Seck de Ziguinchor et président de l’Alliance nationale contre les maladies non transmissibles.

Selon la présidente de l’association sur les résultats du dépistage de 2023 concernant le cancer du sein détaille  « Pourcentage de femmes âgées de 25 ans à 74 ans ayant bénéficié du dépistage du cancer de sein toutes techniques de dépistage confondue est au nombre de  346 femmes ayant bénéficié d’un examen sénologique dépistage du cancer du sein . 346 Nombre de femmes diagnostiqué présentant une anomalie (un ou des nodules) : 04 Nombre de femmes référées pour une prise en charge : 04″ Elle ajoute pour le cancer du col de l’utérus « Pourcentage de femmes âgées de 30 à 69 ans ayant bénéficié de dépistage du cancer du col par IVA est de 332 .Nombre de femmes ayant bénéficié d’un dépistage du cancer du col de l’utérus par IVA 332. « Pourcentage de femmes âgées de 30 à 69 ans avec IVA positive 16. Nombre de femmes ayant bénéficié d’un traitement par thermoablation ou cryothérapie  05 .Nombre de femmes référées  pour une prise en charge (pour colposcopie) ».

Toujours revenant sur les résultats de la journée rose Mme Khady Faye, secrétaire générale révèle que concernant la vaccination  « 15  vaccins HPV 1 administré durant le mois et 1 seul vaccin pour le  HPV2 « .

Cette année, le parrain Dr Issa Wone pense que désormais aucune femme ne doit plus mourrir du cancer car le déoistage est maintenant disponible partout et tout le temps.

Ainsi partout dans le pays la lutte contre les cancers se poursuit car la maladie est devenue une affaire sociale.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page