ACTUALITÉSCONTRIBUTION

Par le professeur Hamidou DATHE : Le 23 Juin une date mythique dans l’histoire politique du Sénégal.

Le 23 Juin est une date qui mérite d’être commémorée par tous les démocrates du Sénégal. Cette date marque plusieurs victoires démocratiques du peuple Sénégalais. Le peuple du Sénégal a toujours choisi son progrès économique et social dans la démocratie depuis le temps des royaumes. Par exemple avec la révolution Torodo de Thierno Souleymane Bal au Fouta, les bases d’un état démocratique ont été posées. Il y a toujours eu une volonté déterminée du peuple à imposer une certaine éthique à ses dirigeants qui se traduit souvent par une répugnance morale à la variation de discours, aux promesses non tenues, à la ruse et à la trahison, la haine des inégalités spectaculaires, des enrichissements illicites et indus.

 

Le peuple a bien compris qu’il doit être à la fois l’ agent, le moyen et la finalité de tout progrès économique et social, en un mot c’est à lui de payer le cout de tout progrès social et économique et qu’en retour il doit exiger un système démocratique assis sur des principes solides (institutions efficaces, bonne gouvernance, réédition des comptes, processus électoral transparent, libertés civiles et politiques respectées) pour assurer un partage équitable des fruits de ces progrès. La date du 23 juin a souvent coïncidé avec des conquêtes démocratiques de taille.

 

 

En effet c’est le 23 Juin 1956 que fût institué la loi sur le suffrage universel, le collège électoral unique et aussi l’instauration d’un conseil de gouvernement au Sénégal. Cela a été une victoire importante dans la marche de notre pays car désormais cette loi 56- 619 ou loi Deferre ou loi cadre consacre une autonomie importante du Sénégal. Le gouverneur qui, avec les commandants de cercles était maitre de tout est désormais assisté d’un conseil de gouvernement dont le vice- président est Mamadou Dia assisté de Valdiodio Ndiaye au département de l’intérieur, Joseph Mbaye, André Peytavin, Pierre Edouard Diatta et Amadou Makhtar Mbow entre autres, occasion de rendre un vibrant hommage à cette première équipe gouvernementale ayant pris en main le destin du Sénégal.

 

 

Un autre fait marquant du 23 juin est certainement le plus récent fût le 23 juin 2011 quand le président Abdoulaye Wade a voulu faire adopter par l’assemblée nationale une loi constitutionnelle qui consacre la validation d’un ticket présidentiel au premier tour avec 25% des suffrages. Le peuple dans sa presque totalité, classe politique, société civile, mouvements citoyens réunis autour du mouvement M23 a fait bouclier contre ce tripatouillage constitutionnel qui réduisait considérablement la souveraineté du peuple. La contestation de rue a été telle que le président Wade a été obligé de retirer le projet de loi.

 

 

Notre modèle démocratique s’est consolidé au fil du temps et a toujours été vu par le monde comme une vitrine en Afrique. Aucun régime ne peut assumer devant l’histoire et devant le peuple la responsabilité de casser ce modèle en suivant les dérives d’une minorité. Nous félicitons le F24 pour sa décision de célébrer pacifiquement le 23 Juin 2023 pour protester contre le recul démocratique du Sénégal. J’invite les militants du CREDI à s’aligner à cette consigne vestimentaire symbole de paix pour dire non à une éventuelle troisième candidature du président Macky Sall.

Prof. Hamidou DATHE
Président du parti CREDI
Membre de la coalition YAW

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page