SOCIETE / FAITS DIVERS

Pédés Arrêtés à La Cité Mixta : Troublantes Confidences

 

Le représentant du Ministère public a réclamé une peine ferme d’un an lors du procès des 10 homosexuels présumés, arrêtés à la Cité Mixta dans la nuit du 15 au 16 août dernier. Visés pour acte contre nature et détention d’images contraires aux bonnes mœurs en vue de leur distribution, les prévenus connaîtront leur sort le 30 août prochain. 

Abdou G., Ibrahima D. T., Cheikh T., Abdou Nzalé F., Pape Seydou N., Papis D., Khalil B., Pape Doudou D., Souleymane M. et Soumaye K. sont inculpés pour acte contre nature et détention d’images contraires aux bonnes mœurs en vue de leur distribution suite à leur arrestation dans un appartement, sis à la Cité Mixta. Par peur de subir les foudres de la justice, les 10 gays présumés n’ont pas assumé hier, leur orientation sexuelle devant le tribunal des flagrants délits de Dakar. Mais, ils ont livré de troublantes confessions au cours de leur interrogatoire.

Abdou G.: « Je me masturbe avec du lubrifiant… »

Premier à prendre la parole, Abdou G., étudiant en informatique, né en 1990 et demeurant à Pikine, a déclaré qu’il était au salon en train de discuter avec ses co-prévenus au moment où des éléments du commissariat des Parcelles Assainies débarquaient dans l’appartement. « On était locataire de cet appartement depuis le dimanche 13 août. Le 15 août, on a organisé une fête pour dire au revoir à un ami qui devait voyager au Canada. Parmi les objets saisis, on trouve mon parfum pour corps et chambre, mes médicaments à la vitamine C, le miel et le lubrifiant que j’utilise pour me masturber », a revelé Abdou G. qui a toutefois contesté être membre d’un groupe homosexuel établi aux États-Unis.

Ibrahima D. T. : « Ma sacoche contenait un jouet sexuel… »

Né en 1999, Ibrahima D. T. a informé qu’il était chargé de faire la cuisine. Mais, il a cotisé 10.000 francs à l’image de ses coaccusés. « À l’arrivée des flics, j’étais dans le salon et je détenais la télécommande. Je suis allé dans la chambre récupérer ma sacoche qui contenait un vagin artificiel », a confié le jeune cuisinier. Étudiant en sociologie, domicilié à Liberté 6, Papis D., 25 ans, a été démasqué grâce à son téléphone. Les flics ont découvert dans son cellulaire des vidéos où il entretenait des rapports sexuels avec des hommes. Quant à Pape Doudou D., 21 ans, il avait gardé 15 vidéos porno gay dans son portable. Des récriminations que les deux hommes ont réfutées à la barre.

Soumaye K. « On a été interpellé pour détention de haschisch… »

Étudiant à l’Institut Africain de Management (IAM), Soumaye K., 24 ans, a avancé qu’ils ont été arrêtés pour détention de haschisch. « C’est au cours de l’enquête qu’on nous a parlé d’homosexualité », a-t-il regretté.

Dans ses réquisitions, le substitut du procureur a rappelé que c’est suite à une information faisant état de la présence de personnes suspectes à la cité Mixta que des éléments du commissariat des Parcelles Assainies se sont transportés sur les lieux. « Ils étaient torse nu. Divers objets ont été retrouvés dans l’appartement (string, lubrifiant, parfum, préservatif…). Abdou G. a dit qu’il est membre d’un groupe gay établi aux USA », a relevé le parquetier, avant de solliciter un an ferme contre les prévenus. La défense a plaidé le renvoi des fins de la poursuite. Le juge va statuer sur le sort des comparants le 30 août prochain.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page