A LA UNEPOLITIQUE

Pourquoi Mimi ne pouvait pas passer

En democratie, la plus grande légitimité est élective et elle commence toujours localement. Sur le plan des principes démocratiques, c’est impensable d’avoir une Présidente de l’Assemblée Nationale qui n’est pas majoritaire chez elle. C’est un principe et une jurisprudence démocratique.  Ce principe et cette jurisprudence a été appliquée au Président de l’Assemblée nationale Youssou Diagne quand il a perdu chez lui à Ngaparou. Cette jurisprudence a été aussi appliquée à Mimi Touré quand en tant que Premier Ministre, elle a été battue dans le quartier de Grand Yoff. C’était en effet impossible de garder un Premier Ministre, chef de la majorité alors qu’elle n’est pas majoritaire chez elle. En France, il y a eu aussi le cas Juppé obligé de démissionner de son poste de Ministre dans le gouvernement de Fillon après avoir perdu la mairie de Bordeaux. Elle savait qu’elle n’avait aucune chance d’être désignée.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page