POLITIQUE

Près de dix dossiers de candidature invalidés ou recalés d’office

Lors de cette quatrième journée de contrôle des parrainages au Conseil constitutionnel, hier, jeudi, bon nombre de candidats à la candidature  pour la présidentielle du 25 février 2024 ne pourront pas briguer les suffrages des Sénégalais. Leur rêve s’est arrêté au stade du filtre de parrainage. Leurs dossiers ont été invalidés par le Conseil constitutionnel pour défaut de quittance. Quant à la candidature d’Al Hassan Ould Niang, son dossier a été recalé. Il n’a validé qu’un peu plus de 5000 parrains.

Deuxième candidat à passer devant la commission de contrôle de parrainage hier, jeudi, Cheikh Alassane Sène a également été recalé parce que n’ayant validé que 22.271 parrains. De son côté, Ibrahima Abou Nguette a été recalé par la commission de contrôle des parrainages. Il n’a pas pu valider son dossier au second tour pour défaut d’attestation à la quittance de la Caisse des dépôts et de consignation (Cdc).  Le même sort a touché le candidat Alpha Thiam, recalé par la commission de contrôle  des parrainages hier, jeudi 4 janvier 2024. Il n’a pu valider  que 6312 parrains sur 44 312 requis au minimum. A noter également que les dossiers des candidats Amadou Seck et Abdou Khadre Sall, qui ont ouvert hier, jeudi, les passages devant la Commission de contrôle des parrainages ont été tous les deux invalidés. Pour le premier Amadou Seck, il a fait 48.783 doublons externes. Alors que le deuxième, Abdou Khadre Sall, son dossier a été invalidé par la Commission de contrôle  pour défaut d’attestation à la quittance de la Caisse des dépôts et de consignation(Cdc). Les candidats Ibrahima Sall, Cheikh Dieng et Mouhamadou Fadel Koné ont clôturé la liste de passage. Ils ont été recalés.

 B COLY (STAGIAIRE)

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page