ACTUALITÉSPOLITIQUE

ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES 2024 À FATICK : Mandiangane Fall leader du parti « nous citoyens li ñu bole » rejoint Karim Wade

Lors de la mise en place  du Mouvement national indépendant « Nous Citoyens « li ñu boole » en 2018, son leader Mandiangane Fall disait ceci dans sa déclaration  : « notre Mouvement s’inscrit dans une perspective pour 2024 ». Il l’a confirmé ce soir à travers un point de presse de soutien à la coalition Karim 2024 du fils de l’ancien président de la république Maître Abdoulaye Wade. « Je suis un libéral qui est venu sans condition » a t’il annoncé.

«
Nous avons porté notre choix sur le candidat du Parti démocratique Sénégalais (PDS), le Président Karim Meïssa Wade » a informé Mandiangane Fall à la foule venue de partout dans le département de Fatick et devant la délégation nationale du parti de Maître Abdoulaye Wade. Sur les raisons de son soutien au candidat qui est actuellement au Qatar, Mandiangane Fall argumente «  Karim Wade est un candidat adossé à un appareil politique, hérité du parcours élogieux et sans nul autre pareil du Président Abdoulaye Wade, au cœur de tous les combats pour la démocratie et l’Etat de droit, fortement attaché aux valeurs humanistes, privilégiant dans ses actions quotidiennes la paix, l’unité nationale et la stabilité sociale .
Nous avons choisi le candidat du rassemblement, de la sérénité, de l’efficacité et de l’efficience, de la transparence et de la rigueur ». 

 

Dans un aire satisfait, il poursuit « nous nous engageons, plus que jamais, résolument, sans ménagement, à la réalisation des changements qui s’imposent. En effet nous devons relever les défis de la refondation d’une société fracturée par la violence et l’injustice, déchirée par un désespoir sans précédent qui jette notre jeunesse dans les méandres de l’océan et du désert, divisée par la manipulation à outrance, des sensibilités régionales, religieuses et ethniques . Il nous faut cet homme pour remettre le Sénégal sur les rails de la démocratie, de la justice sociale et économique et du développement au grand bénéfice des populations laborieuses des villes et des campagnes sénégalaises dont le pouvoir d’achat, l’espoir et la foi en des lendemains meilleurs ont tout simplement disparu depuis trop longtemps ».

Toujours dans son argumentaire, Mandiangane Fall ajoute que « Les antagonismes politiques sont ainsi poussés à l’extrême. Cette cassure, faut-il le rappeler, ne se résout ni par la voie judiciaire, ni par les violences verbales et physiques, mais plutôt par un débat public constructif. C’est le sens du système dit démocratique. Nous devons corriger les mauvais choix dans la définition des politiques économiques, introduire la rigueur dans la gestion de nos deniers, imposer l’efficience dans la définition et la mise en œuvre des politiques publiques. Nous devons apporter des réponses précises et urgentes aux crises institutionnelles et démocratiques.  Je suis convaincu que Karim Wade que j’ai côtoyé est l’homme qu’il faut pour réconcilier le peuple pour un réel développement du Senegal ».
Devant les inconditionnels du parti démocratique sénégalais de la région de Fatick, Mandiangane Fall avertit « Nous avons surtout l’obligation de nous engager et de faire un choix, un bon choix, un choix judicieux, un choix objectif, un choix déterminant, avec comme seul et unique critère un Sénégal uni et prospère ». 
Aux populations du Sine, Mandiangane Fall lance leur dira que « la désillusion doit laisser place à l’espoir. Notre ambition pour le Département de Fatick, cette terre d’hospitalité, est à notre portée, car son développement et sa modernisation restent notre priorité, nous l’avons prouvé à suffisance. J’appelle tous nos parents, amis, sympathisants de Fatick, du Sénégal et de la Diaspora à nous rejoindre. Ces moments historiques pour notre nation, interpellent notre sens patriotique, notre ambition commune pour un Sénégal réconcilié et développé. Nous citoyens « li ñu boole », dans cette grande entreprise de conquête du pouvoir, s’appuyant sur ses valeurs fondatrices, « Njub » « teggin » « teranga » « suturë », préconise la consolidation des acquis démocratiques, l’équilibre institutionnel, l’efficacité des contre-pouvoirs, une meilleure répartition des richesses nationales, la stabilité sociale et enfin l’ouverture aux citoyens ».
Mayoro Faye chargé des coalitions pour Karim 2024 sur la venue de son candidat au pays annonce qu’il « viendra au bon moment ». 
En attendant les libéraux de Fatick sont déjà aux anges avec la validation de la candidature de « l’exilé » Karim Wade

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page