A LA UNEACTUALITÉS

Programme 100 000 logements-signature de convention avec la société white Rocks holding du Qatar : Pour la construction de 300 000 logements supplémentaires, sur six ans

Le ministre de l’Urbanisation, du Logement et de l’Hygiène publique, Abdoulaye Saydou Sow a procédé hier, lundi 4 mars, à la signature d’un partenariat avec la société White Rocks Holding, du Qatar. Cette collaboration vise à concrétiser le projet «ambitieux» de construction de 100 000 logements dans toutes les 14 régions du pays, sur une période de deux (2) ans. Cette convention prévoit également la construction de 300 000 logements supplémentaires sur six (6) ans. Ce qui devrait offrir une réponse significative à la crise du logement au Sénégal.

La question de l’accès à l’habitat décent au Sénégal est très importante. Ainsi, pour faire face au problème de logement auquel que sont confrontés les sénégalais, le ministre de l’Urbanisation, du Logement et de l’Hygiène publique, Abdoulaye Saydou Sow, a officiellement signé une convention avec la société White Rocks Holding,  pour la construction de 100 000 logements extensibles à 300 000 logements. Afin de palier à ce déficit de logement au Sénégal. C’est du moins l’avis de Abdoulaye Saydou Sow.

«Véritablement, c’est un projet qui va renforcer ce que nous avons signé avec deux partenaires notamment maliens, qui sont déjà sur le terrain, et un groupe anglais à travers une société sénégalaise de l’habitat qui va démarrer incessamment», a-t-il déclaré. Poursuivant son propos, le ministre du Logement ajoute : «Aujourd’hui, nous en sommes à un troisième (partenariat) effectif qui entame la procédure sous la bénédiction du président de la République». Pour cela, «nous tenons à remercier le groupe à travers le prince Cheikh Saoud, mais aussi toute son équipe», a dit M. Sow.

Selon Abdoulaye Saydou Sow, dans sa phase pilote, c’est-à-dire le démarrage, au moins 5000 logements sont prévus ; «mais le projet en lui-même est structuré autour de100 000 logements. Comme entendu, ils sont capables de l’étendre jusqu’à 300 000 logements, sur une période de six (6) ans. C’est ça le contenu et c’est quand-même révolutionnaire», a indiqué le ministre, lors de la signature de la convention.

Cependant, poursuit-il : «il ne s’agit pas de construire ces logements uniquement à Dakar, mais de le faire dans toutes les 14 régions du Sénégal. Bien entendu la priorité sera donnée aux capitales régionales». Car, souligne Abdoulaye Saydou Sow, «nous savons tous les difficultés que les capitales régionales ont dans la disponibilité foncière. C’est pourquoi, forcément, il faut qu’on travaille sur l’intercommunalité pour permettre à chaque région d’avoir sa dotation».

M. Sow précise que «ceci entre dans la perspective de renforcement de la politique de logements, définie par le président de la République. C’est un partenaire encore qui vient renforcer notre système. Mais, au-delà des logements qui sont construits, c’est qu’ils vont transférer une usine de production qui sera installé à Dakar. On peut dire donc que cela renforce aussi l’écosystème de la construction».
D’ailleurs, le ministre considère que «c’est un partenaire fiable parce que toutes les vérifications ont été faites à travers l’ambassadeur du Sénégal au Qatar et le facilitateur Moubarak Mbacké. Donc, nous savons que ce sont des partenaires crédibles, qui ont la capacité et le potentiel nécessaire pour pouvoir répondre aux objectifs que nous avons fixés à travers la convention que nous avons signé».

En ce qui concerne également l’exécution dans les délais de ce projet, Abdoulaye Saydou Sow assure que les «100 000 logements sont prévus sur deux ans. Mais, bien entendu, ils sont disponibles à l’étendre à 300 000 logements sur six ans. Là, c’est une possibilité que nous allons étudier avec l’accord du chef de l’État».


Barthélémy COLY (Stagiaire)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page